mardi, 17 juillet 2018

Un dealer de stupéfiants, âgé de 41 ans, en possession d’une arme blanche prohibée a été arrêté avant-hier, et une quantité de 140 grammes de kif traité a été saisie par des policiers de brigade de lutte contre les stupéfiants de Tighennif, à Mascara. 

Le mis en cause écoulait de la drogue au sein des jeunes de la ville de Tighennif, en utilisant son domicile familial pour stocker et revendre ces substances toxiques.
Il se trouvait devant son domicile familial, lorsqu’il a été arrêté en sa possession d’une somme d’argent, a priori revenu de la vente de la drogue.
Son domicile familial a été perquisitionné, ce qui a permis de mettre la main sur des plaquettes de kif traité préparées à la vente, pesant au total 140,2 grammes, ainsi que des armes blanches prohibées, à savoir : une épée, un cutter et 02 couteaux.
Présenté devant la justice, le dealer sera écroué.

I. Yacine

Une grande partie du village de Zelamta (37 km de Mascara) est dépourvu des commodités de base.
Les réseaux d’assainissement, d’eau potable et d’électricité sont inexistants et les ruelles sont dans un état pitoyable.
Des citoyens d’un quartier appelé Matemar nous ont exprimé leurs indignation face à la marginalisation de leur quartier en matière de développement. «Cela fait plus de vingt ans que nous vivons à Haï Matemar. Il n’y a ni réseau d’assainissement, ni réseau d’eau potable,» nous relate un homme vêtu d’une djellaba. En l’absence de réseau d’assainissement, les habitants de ce quartier déversent leurs eaux usées dans des fosses septiques creusées à l’intérieur, ou devant leurs habitations.
Pour assurer leur alimentation en eau potable, en absence d’un réseau d’AEP adéquat, plusieurs citoyens ont recouru à des branchements anarchiques. Même dans les douars comme El Gouadih, les populations crient à la soif !«Nous avons, à plusieurs reprises, demandé l’installation des réseaux d’AEP et d’assainissement, en vain !» Témoigne un citoyen.L’aménagement urbain fait grandement défaut dans les différents quartiers de Zelamta. Les insuffisances en matière d’aménagement urbain e autres commodités de base à Zelamta sautent aux yeux.
En outre, le gouvernement continue de faire la sourde oreille à l’égard des revendications des lycéens et leurs parents qui se résument dans la réalisation d’un lycée à Zelamta.Les informations fournies par des élus de l’APC de cette commune, l’absence d’un établissement d’enseignement secondaire dans la région encourage de plus en plus la déperdition scolaire, où les filles notamment celles qui résident dans les douars éloignés sont les plus touchées par ce fléau. «Beaucoup d'entre elles finissent par abandonner leur scolarité,» nous dit-on.

Par Allal Bekkaï

Lors d’une patrouille de routine effectuée en date du 05 juillet 2018, vers 17H 20 mn, les éléments de la 6è Sûreté urbaine ont intercepté un individu suspect au niveau de la nouvelle gare routière d’Abou Tachfine. Il s’agit du dénommé B.M.,(30ans). 
A la suite de sa fouille systématique, il a été découvert par devers le dealer présumé un morceau de résine de cannabis enveloppé dans un sachet en plastique, alors que son cabas contenait 03 cigarettes «fourrées » de kif traité, outre 50 comprimés psychotropes, dont 13 de marque Rivotril (2 Mg), 10 Atriline(10 Mg), 27 Degretol(200 Mg), ainsi qu’une ordonnance médicale(copie) et un couteau à cran d’arrêt. 
L’enquête suit son cours dans ce cadre au niveau de ladite Sûreté de Bréa.

Par Allal Bekkaï

Le wali de Tlemcen Ali Benyaïche a offert ce dimanche (02 juillet 2018) une réception en l’honneur du chef du groupement territorial de la Gendarmerie Nationale de Tlemcen le colonel Abdelkader Boukhalda, à l’occasion du départ de ce dernier, suite à sa mutation au même poste à Alger. La cérémonie s’est déroulée à la résidence de la wilaya, sise au Bd Colonel Lotfi (BabWahran), en présence du P/APW Mohammed Bekhchi, du chef de secteur opérationnel, des membres de la commission de sécurité de la wilaya, de quelques députés et sénateurs.
Le premier responsable de la wilaya a loué à cette occasion le dévouement du chef de la gendarmerie dans ses fonctions, ainsi que le travail de coordination entre les différents services de sécurité.
Le wali a souhaité au commis de l’Etat sortant pleine réussite dans sa mission.
Il faut souligner que la dernière apparition «officielle» du commandant du GTGNT remonte à cette même journée du dimanche, où il accompagnait le wali à Marsat Ben M’hidi, à l’occasion de l’ouverture de la saison estivale.
Quelques jours auparavant, le responsable de la Gendarmerie avait présidé aux côtés du wali, la cérémonie d’ouverture des portes ouvertes sur la Gendarmerie Nationale qui se sont déroulées du 21 au 23 juin 2018, à la Maison de la Culture Abdelkader Alloula.
Il convient de rappeler que le colonel Abdelkader Boukhalda avait été installé au siège de Riat El Hammar au début du mois d’août 2016, par le général Baiben Karim, commandant du 2ème commandement régional de la Gendarmerie d'Oran, en remplacement du colonel Salah Refada.
Par ailleurs, le nouveau directeur régional des Douanes de Tlemcen Hamel Belkheïr qui a été récemment installé à ce poste (le 21 juin 2018) vient d’être remplacé par Mohammed Dahmani, croit-on savoir. Ce dernier, occupait les mêmes fonctions à Sétif où lui succéda dernièrement Noureddine Ben Brahim, directeur régional des Douanes de Tlemcen, avant la mutation de Belkheïr Hamel de son poste à Annaba. Il faut noter que le locataire du bureau de Bab Wahran, qui est le frère de l’ex-DGSN Abdelghani Hamel, n’aura resté à son nouveau poste que 02 décades (une vingtaine de jours).

 

 

M.A.S.

Le bureau de wilaya de Mostaganem du RND (Rassemblement National Démocratique) connaît ces dernières heures, des remous après de graves dérapages qui se sont produits, lors de la reconfiguration de l’organigramme exécutif local du parti politique que dirige Ahmed Ouyahia.
En effet, lors d’une lieu l’assemblée générale pour élire un nouveau bureau de wilaya, M. Kacem Laïd coordinateur de wilaya du RND aurait proposé une liste qui a soulevé un tollé parmi certains militants locaux.
D’après un chargé de Communication du parti, ce geste n’aurait pas plus à un groupe de personnes qui ont mobilisé des ‘’baltaguia’’ pour agresser physiquement Kacem Laïd. Malgré le dispositif de sécurité mis en place pour l’organisation de cet évènement, des personnes inconnues ont réussi à forcer le passage et se frayer un chemin vers la salle des réunions. «Un vif échange éclata alors entre M. Kacem et ces personnes commanditées .» M. Kacem a été blessé et emmené en urgence aux UMC de l’hôpital de Mostaganem. Ce dernier a déposé plainte à la police et le bureau central a diligenté une enquête qui a abouti à l’identification du suspect dénommé Benmana Larbi accusé dans le communiqué signé par le Premier ministre Ahmed Ouyahia Secrétaire Général du parti RND et dont nous nous sommes procurés une copie, de vouloir semer la zizanie au sein de la deuxième formation politique du pays.
Dans une déclaration hier lundi 09 juillet 2018, Kacem Laïd a estimé que « l’affaire est close après la sage décision de notre patron du parti Ahmed Ouyahia et place maintenant au travail et l’application du programme d’activité des 06 mois prochains.»