lundi, 20 août 2018

Aïn Témouchent - Pré-bilan de la campagne moissons-battages Les quantités de céréales réceptionnées par les CCLS sont de 1.100.000q

Publié dans Région vendredi, 10 août 2018 15:25
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Par : Boualem Belhadri

En juin dernier, la présentation de la situation de la campagne moissons-battages au Conseil, de la wilaya d’Aïn Témouchent, par Naimi Berkane, le directeur des Services Agricoles, a fait ressortir des indicateurs économiques importants. En matière d’emblavure, la superficie ensemencée a atteint 116.600 hectares avec en plus 1.840 hectares par rapport à la situation de la campagne 2016-2017. Selon toute vraisemblance, la surface additive résulte de l’arrachage du vieux vignoble et de la mise en valeur de terres cédées dans le cadre de la concession, ces derniers temps. On constate que la spéculation blé dur qui était il y a 10 ans de l’ordre de 15 à 20.000 hectares est passée cette année au premier rang avec 51.400 hectares soit 44% de la superficie globale. Elle est suivie de celle de l’orge avec 48.050 hectares, atteignant un seuil de 41%. Le blé tendre arrive en 3eme position avec 14.050 hectares soit un taux de 12%. Cependant, l’avoine termine à l’échelle des valeurs par 3.100 hectares et un seuil de 03%. Ainsi, on constate qu’entre 2010 et 2018, la superficie totale emblavée a augmenté de 19.800 hectares soit un seuil de 17%.
Durant les 02 horizons indiqués plus haut, les superficies emblavées en blé dur, orge, blé tendre et avoine qui étaient en 2010 respectivement de 30.530, 52.150, 10.920 et 3.200 hectares sont passées en 2018, dans le même ordre, à 51.400, 43.050, 14.050 et 3.100 hectares.
On remarque que les fellahs se sont intéressés aux spéculations des blés dur et tendre au détriment de l’orge et de l’avoine. Certainement comme l’a si bien expliqué Naimi Berkane, les blés, dur et tendre sont biens cotés sur le plan coût, d’une part, mais aussi mieux subventionnés que les autres produits d’autre part. Ainsi, la production attendue cette année est de l’ordre de 2.530.000 q et les quantités de céréales estimées à livrer aux CCLS de la wilaya d’Aïn Témouchent sont de 1.120.000 q soit 44%.
Au début de la deuxième semaine de juillet, environ 60% de la superficie emblavée (116.600h) a été battue et qui s’est traduit par une production partielle de 560.000q.
Cependant, lors de notre dernière rencontre avec Naimi Berkane, à la wilaya, il a porté à notre connaissance que les quantités livrées aux CCLS étaient de l’ordre de 960.000 quintaux, tout en précisant que cette production devra dépasser 1.100.000 q à la clôture de la campagne, fin août prochain. Selon lui, des fellahs gardent leur production chez eux et ce n’est que vers la fin de la campagne qu’ils se présentent aux CCLS pour livrer leur production.

Lu 9 fois

Laissez un commentaire