lundi, 20 août 2018

Aïn Témouchent - Danger de l’Internet et l’utilisation abusive des réseaux sociaux La Sûreté de wilaya à la rencontre des jeunes à la Plage de Terga

Publié dans Région vendredi, 10 août 2018 15:24
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Par : Boualem Belhadri

Les lieux de rencontres des jeunes, tous sexes confondus, sont nombreux et multiples, pendant la saison estivale. Mais le gros lot se dirige vers les espaces de détente, de divertissement et de repos. Parmi ces lieux figurent en premier les centres de colonies de vacances, les auberges de jeunes, les complexes touristiques, les Maisons de Jeunes, les centres culturels et les cyberespaces.
Communiquer virtuellement avec le monde et n’importe comment et n’importe quand est devenu la chose la plus facile et à la portée de tous les jeunes, des deux sexes. L’utilisation abusive et inappropriée de l’Internet est l’une des causes majeures, ayant permis à des adolescents de côtoyer virtuellement des acteurs malveillants de toutes sortes (pédophile, proxénète, arnaqueur, escroc professionnel, etc.) Présentement l’Internet est dès lors un espace, où le risque informatique d'origine criminelle est structurel, omniprésent et permanent. Et afin de combattre ce phénomène, la Direction de la Sûreté de la wilaya d’Aïn Témouchent a lancé, cette semaine, à partir de la plage de Terga (25km au nord-ouest du chef-lieu de wilaya), une campagne de sensibilisation contre le cyber-crime au profit des colons des centres de colonies de vacances.
Y ont pris part à cette opération de sensibilisation des cadres habilités de la Sûreté avec en sus, la présence du mouvement associatif dûment mandaté. Il est à noter que DGSN entend ainsi «élever la sensibilisation des jeunes sur les dangers du cyber-crime, afin que chacun puisse prendre des mesures simples pour se protéger et exiger une meilleure protection dans l’utilisation d’internet.
Cette campagne viserait notamment, à éduquer les enfants très jeunes, vu que désormais on commence à surfer sur internet dès l’âge de trois ou quatre ans, et même avant.
C’est ce qui a été indiqué par un spécialiste en la matière, qui a précisé que cette initiative intervient quelques semaines après une vaste campagne de sensibilisation aux dangers de la mauvaise utilisation de l’Internet.»
Par d’une récente rencontre avec une population d’élèves du primaire, un intervenant a saisi l’occasion et appelé ces derniers, et à travers eux les jeunes, à faire les bons choix en utilisant internet, tout en les sensibilisant aux conséquences fâcheuses de la cybercriminalité et des pratiques malveillantes des réseaux sociaux.
L’orateur précise par ailleurs, que l’usage abusif des réseaux sociaux conduit à l’isolement de l’élève, au mauvais rendement scolaire, à de graves dysfonctionnements psychologiques et autres tentations malveillantes.
»Selon des informations rapportées par la presse ces derniers temps : « la DGSN considère que cet outil, qui peut être un piège redoutable pour les enfants en particulier, doit être contrôlé et surveillé par les parents, lesquels, dans ce volet, n’ont aucun droit à l’erreur.Il y a lieu de rappeler que la DGSN traite une moyenne de 4.500 affaires par an, impliquant les sujets de moins de 18 ans.
Durant l’année dernière, les affaires de cybercriminalité enregistrées ont atteint 640, dont 228 ont été résolues, ayant entraîné l’implication de 298 personnes, soit un taux de résolution de 67%, selon les mêmes sources.»

Lu 7 fois

Laissez un commentaire