jeudi, 19 juillet 2018

Mostaganem - les habitants ont été relogés par les services de l’APC Démolition de la cité de Diar El Hana à Tigditt

Publié dans Région mercredi, 11 juillet 2018 16:59
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Par : M. A.S.

Les services de l’APC de Mostaganem, en collaboration avec le chef de la daïra ont entamé très récemment une opération d’envergure de relogement de plus de 200 familles résidentes dans la cité précaire de Diar El Hana située non loin de la vieille ville de Mostaganem, à savoir Tigditt qui est en cours de démolition.
En effet, les engins et autres pelleteuses étaient en action mardi dernier pour démolir et raser totalement les 04 blocs que forment le vieux quartier, datant des années 60 ans déjà. L’insalubrité avait gagné l’ensemble des immeubles et logements de la cité en l’absence totale d’entretien et pour cette raison, les nombreuses familles qui y habitaient avaient introduit des demandes de logements sociaux auprès de la daïra depuis des années pour la plupart, mais sans résultat. C’était donc au prix de nombreuses manifestations pacifiques mouvements de protestation y compris fermeture de la route qui longe le quartier que leur voix a été entendue par les responsables. Parce que la colère des habitants du quartier populaire de Diar El Hana, couvait depuis des années sans que les origines du mal social ne soient définitivement déracinées et naturellement, des accès de mouvements de protestation éclataient sporadiquement de temps en temps.
La dernière expression de colère s’est faite observée dimanche il y a quelques mois, lorsqu’une grande foule de contestataires ont tout bonnement fermé l’axe routier important, reliant la cité de Tigditt au port commercial menant vers l’est de la ville un certain dimanche à 11h.
Le timing était bien calculé, puisque c’est à cette heure-ci que le trafic de la circulation commence à grimper et atteindre le pic. Dans le brouhaha de la manifestation, des dizaines d’habitants ont crié leur raison de ce mouvement inattendu. Ils voulaient à travers cette démonstration publique attirer l’attention des autorités locales (wali et chef de la daïra) sur le retard pris dans leur relogement dans les nouveaux appartements acquis il y a maintenant plus de 05 ans dans le cadre du RHP. Quelque 320 familles étaient dans l’expectative après avoir obtenu les précieuses décisions d’affectation et attendaient de prendre pleine possession de leurs nouveaux biens immobiliers et laisser derrière elles, des années de précarité, de souffrance et d’attente. El Hanna est une vieille cité qui date de l’époque coloniale, elle a été construite en 1956, pour accueillir plusieurs familles, des logements de 25 mètres carrés, qui s’avèrent avec le temps trop exigus pour contenir des familles qui dépassent parfois10 membres. Le chantier de démolition se poursuit ces jours-ci avons-nous constaté sur place.

Lu 7 fois

Laissez un commentaire