jeudi, 19 juillet 2018

Par : Zitouni Mustapha

Des spécialistes de certaines disciplines sportives qui ont eu à occuper des postes de responsabilité et ayant été eux-mêmes des sportifs de haut niveau, se disent sceptiques quant aux choix de certains sites retenus en prévision des Jeux Méditerranéens de 2021 qui doivent se tenir à Oran. 
Certes, parmi les sites retenus, l’achèvement des travaux est toujours en cours, mais est-ce qu’ils répondent aux normes internationales et seront-ils homologués par les instances sportives internationales qui auront à visiter les sites retenus par le Comité Olympique Algérien (CIO) et le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) ? ce sont toutes ces interrogations que se posent ces sportifs de haut niveau qui ont eu à participer à des évènement sportifs internationaux, en Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique et qui connaissent parfaitement les stricts critères des normes que doit présenter toute infrastructure sportive, devant abriter des compétitions internationales. 
Pour les JM 2021 d’Oran, ce ne sont pas seulement des participants africains qui vont prendre part à ces joutes sportives, mais ce sont les 22 ou 23 pays du bassin méditerranéen qui seront présents à Oran et les délégations européennes sont plus intransigeantes sur les normes internationales que lorsque les épreuves se déroulent à l’échelle du continent africain. 
Ces mêmes sportifs de haut niveau qui tentent d’alerter les autorités sur d’éventuelles surprises, pouvant apparaître la veille du lancement des JM 2021 d’Oran, parlent même de rapports de complaisance quant aux sites retenus à Oran. Pour l’heure, on s’attend à ce que les autorités sportives nationales soient officiellement alertées par des rapports écrits que promettent nos interlocuteurs. 
Il faut dire que la suspicion et les interrogations de nos interlocuteurs, se légitiment d’une part, par la piètre et décevante prestation de nos délégations sportives aux derniers Jeux Méditerranéens qui viennent de s’achever dans la ville espagnole de Tarragone. 
Une 15ème place sur 22, avec aucune participation de nos athlètes aux épreuves de 1.500 mètres en athlétisme, alors que l’Algérie est connue pour avoir raflé de nombreuses médailles dans cette discipline. Aux Jeux Méditerranéens de 1975, le nombre de médailles récolté par nos sportifs avoisinait les 100 médailles avec une place finale sur podium, même la discipline du waterpolo était représentée à cette époque. 
Une autre appréhension vient aussi des Jeux Africains qui doivent débuter ce lundi à Alger, mais la non-médiatisation d’un tel évènement international, semble donner un aperçu de la hâte à organiser des manifestations sportives d’un si haut niveau.

Par : Belmadani Hamza

La brigade criminelle de la sûreté de la wilaya d’Oran a réussi le démantèlement d’un réseau de vol composé de 06 individus âgés entre 27 et 28 ans dont un repris de justice spécialisé dans le cambriolage des maisons. L’arrestation des individus a été effectuée suite à une plainte déposée par un citoyen, qui a affirmé que son domicile a été cambriolé et un montant de 03 milliards de cts a été dérobé de l’intérieur du coffre-fort. 
L’enquête approfondie lancé par les policiers, a permis l’arrestation des individus et la saisie d’un véhicule de marque Hyundai Atos utilisé dans le vol ainsi que la récupération d’un montant de 2.5 milliards de cts ainsi que des objets de valeur volés. 
Une procédure pénale a été engagée contre les individus qui ont été présentés devant la justice.

Par : Fatima B.

Dans le cadre de son programme de lutte contre l’insalubrité , la commune d’Es Senia prévoit une campagne de volontariat à la cité des 80 logements du Hai Cherif Yahia, pour ce samedi 14 juillet. Une opération d’éradication des points noir, de ramassage des ordures et de désherbage sont prévus. Le président de l’assemblée populaire communale, en l’occurrence M.Bouanga, a annoncé cette opération dans un communiqué, établi hier. Ila été diffusé aux services concernés par le nettoyage dans cette commune mais aussi aux associations et comités de quartiers, impliqués dans ce genre d’initiatives visant à améliorer le cadre de vie des citoyens. Signalons que la cité Cherif Yahia de la localité Es Senia, manque d’espaces verts. Les enfants n’ont pas ou jouer. Toutefois la cité dispose d’un stade matico, mis selon des riverains, « à la disposition des fils d’une employée de l’APC. ». Pis encore selon ces riverains, « ils détiennent même les clés de ce stade et l’ouvre à leur guise et à qui ils veulent. ». Les habitants de la cité Cherif Yahia lancent un appel au chef de la daira es senia de remédier à cette situation, « le stade est la, propriété de tous », disent-ils. Quand à l’opération de nettoyage, ils affirment qu’ils seront les premiers sur place ce samedi.

 

 

Par : Belmadani Hamza

Le Laboratoire de Recherche et de Développement Pharmaceutique (LRDP), en collaboration avec l’Etablissement Hospitalo-universitaire d’Oran organise la première rencontre scientifique de pharmacie clinique qui a pour corollaire de rassembler les compétences en pharmacie.
Placée sous le thème « Etat des lieux, expérience algérienne et perspectives », cette rencontre se tiendra après demain (Samedi) à l’Auditorium de l’EHU et connaîtra la participation de plus de 250 pharmaciens en provenance de tout le territoire algérien.
L’animation de cette manifestation scientifique sera assurée par des imminents professeurs ; chercheurs en pharmacie clinique et des docteurs algériens avec leurs expériences purement algériennes qui vont aborder des questions liées à la pharmacie clinique, afin de se mettre en harmonie sur les procédures nécessaires pour l’implantation de cette nouvelle discipline du docteur en pharmacie qui pouvait améliorer de façon considérable les déperditions du budget des hôpitaux alloué aux médicaments, s’élevantà plus de 50 % du budget global et à la sécurisation des soins au niveau des établissements de santé et d’apporter une visibilité en pharmaco-économie et la contractualisation.
En effet, cette initiative sera dédiée en premier lieu par l’expérience algérienne, intervention pharmaceutique, optimisation et enfin l’éducation thérapeutique.
En outre, divers E-poster seront présentés par les spécialistes algériens sur la compréhension de l’activité de la pharmacie clinique.
A noter que plusieurs recommandations seront prises à l’issue de cette rencontre scientifique relatives à la création et la généralisation de la formation de la pharmacie clinique au niveau des Facultés de Médecine d’Algérie, ainsi que des recommandations portant sur les mesures fondamentales à prendre pour une meilleure pratique de cette discipline, telle que le renforcement des laboratoires par des instruments expérimentaux appropriés.

Par : Jalil Mehnane

Dans le cadre du projet de mise à niveau technologique du téléphérique d’Oran, de nouveaux pylônes seront installés en remplacement des anciens, a-t-on appris, hier, auprès du directeur des transports de la wilaya d’Oran. Une première initiative qui pourra débloquer une situation aux allures de scandale, dans ce projet qui traine encore, en dépit des sommes colossales d’argent renflouées par l’Etat. La dernière visite du ministre des transports et des travaux publics, qui n’est autre que l’ex-wali d’Oran, Abdelghani Zaâlane, a affirmé que l’entreprise choisie rencontre plusieurs entraves technique, c’est d’ailleurs ce qu’a affirmé le représentant de l’entreprise suisse «Graventa » au ministre. Zaalane qui n’a pas caché sa frustration, a donné un ultimatum d’un mois pour que les travaux soient lancés, ou il sera obligé de prendre les mesures nécessaires de la loi algérienne, à l’encontre de la société.
Il faut dire que tous les moyens sont mis à la disposition de « Graventa » afin de rénover complètement le téléphérique d’Oran qui souffre des actes de vandalisme et du choix des entreprises qui n’a pas été toujours à la hauteur. Les Oranais espèrent que cette fois-ci sera la bonne, et pourront à l’avenir bénéficier de ce moyen de transport et de tourisme, pour une ville qui attire des millions de visiteurs locaux et étrangers tout au long de l’année.
L’opération porte sur une rénovation du téléphérique, avec l’installation de nouvelles cabines de 8 places au lieu de 6, soit une mise à niveau de haute technologie et non une réhabilitation, a fait savoir le responsable, précisant que le projet du téléphérique sera livré dans un délai de 15 mois. Les suisses « Gravanta » sont chargés de réaliser ce projet tant attendu par la population. Les travaux consistent à l’ouverture des accès et une rénovation des rames et la réhabilitation de toutes les structures avoisinantes.
A l’arrêt depuis plusieurs années, le téléphérique d’Oran a enregistré des actes de vandalisme, notamment dans les années 90 et 2000, notamment après la relégation du Mouloudia d’Oran (MCO) en deuxième division en 2007. Des tournures qui ont contraint les responsables à opter pour une rénovation totale de ses installations.
Le projet, une fois réceptionné, relancera le tourisme et développera aussi les structures d’accueil, notamment pour les Jeux méditerranéens qu’abritera Oran en 2021.