jeudi, 19 juillet 2018

La Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) a opéré un aménagement sur la circulation de ses trains de grandes lignes, afin de répondre à la demande de sa clientèle, à l'occasion des festivités de Aïd El Fitr, a indiqué mardi la société, dans un communiqué. A cet effet, la SNTF a procédé à partir de mardi 12 juin et jusqu'à la veille de l'Aid El Fitr, a un ajout d'un train supplémentaire dans les deux sens de la ligne Alger-Oran avec un renforcement dans la composition des trains de grandes lignes, a précisé la même source. Pour la desserte Alger-Oran sur train ordinaire, les horaires de départ sont programmés respectivement à 08h00 (arrivée à 13h05) et à 12h30 (arrivée à 17h54) à partir de la gare Agha (Alger).
Quant à la ligne Alger-Oran par train de type confort, les horaires de départ sont programmés respectivement à 10h (arrivée à 14h09) et à 15h (arrivée à 19h).
Pour la ligne Oran-Agha sur train ordinaire, les horaires de départ sont programmés respectivement à 08h00 (arrivée à 13h04) et à 12h30 (arrivée à 18h00).
Pour la desserte Oran-Agha sur train confort, les horaires de départ sont programmés respectivement à 10h00 (arrivée à 14h07) et à 15h (arrivée à 19h).

Par : Belmadani Hamza

A la veille de l’Aïd El Fitr, la Sûreté de la wilaya d’Oran va mobiliser 2.000 policiers, lors des 02 journées de cette fête religieuse. Un plan sécuritaire a été élaboré, suite aux instructions de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) et sous la supervision du chef de Sûreté de la wilaya d’Oran ; le Contrôleur de Police M. Nouasri Salah. 
Tous les moyens humains et matériels seront mobilisés pour sécuriser les citoyens, ainsi que leurs biens. 
Des patrouilles mobiles et pédestres seront mises en place,au niveau des lieux publics,enregistrant un grand flux, comme les mosquées, les places publiques, et les jardins, l’agence routière. 
D’autres policiers veilleront à la fluidité de la circulation, ainsi que le renforcement du travail de proximité, avec l’organisation de visites aux hôpitaux et àla Maison des Personnes Agées. 
Notons que les numéros verts de la police (104 et 1548) restentà la disposition des citoyens H24 et 07jours sur 07 pour répondre à leurs préoccupations.

Par : Belmadani Hamza

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité, la Brigade Anti- Stupéfiants, de la Sûreté de la wilaya d’Oran a démantelé un réseau de commercialisation de drogue, composé de deux individus, âgés de 21 et 26 ans, dont un repris de justice.
L’enquête a permis l’arrestation des 02 individus, la perquisition effectuée dans le domicile de l’un des mis en cause a permis la saisie de 14 plaquettes de kif, d’un poids de 1,185 kg et 148 gélules psychotropes, ainsi qu’une somme d’argent de 21 millions de cts en fausses coupures. Une procédure pénale a été engagée contre les 02 individus.
Dans le même cadre, les éléments de la 05eme Sûreté urbaine ont démantelé une association de malfaiteurs composée de 03 individus, dont une jeune fille, âgés entre 20 et 25 ans.
Arrêtés à bord d’un véhicule de marque Citroën, en possession de 10 plaquettes de kif d’un poids d’un kg et une somme d’argent de 1,9 million de cts, a priori revenu de la commercialisation de la drogue.
Une arme prohibée et une bombe lacrymogène ont été également saisies, en possession des mis en cause arrêtés.

Par : Belmadani Hamza

Hier et après un mois d’effort continus de la part de dizaines de bénévoles, s’est clôturée l’opération de distribution des repas du Ramadhan au profit des démunis, lancée par le groupe de bénévoles «Ihsane» dans un restaurant de charité, situé à la cité CNL, non loin du rond-point du nouveau stade de Belgaid. 
Ce sont 250 personnes qui effectueront quotidiennement la rupture du jeûne. Ce groupe composé de jeunes, en majorité des universitaires, habitant plusieurs quartiers d’Oran a initié plusieurs actions caritatives, lors de ce mois béni. Les préparatifs des repas débutent trop tôt le matin, quand des femmes cuisinent la nourriture en attendant la prière d’El Maghreb, après la prière El Asr, c’est aux jeunes de prendre la commande, est préparer tout pour recevoir les démunis et les passants dans des bonnes conditions. 
Déposer les chaises, préparer les salades, le lait, les dattes, l’eau, la soupe, tout ce fait par ces jeunes scindés en 06 groupes, chaque groupe veille une journée par semaine au bon déroulement de ce restaurant organisé par la 03eme fois consécutive par ce groupe de bénévoles. A l’approche de l’appel à la prière d’El Maghreb, les premiers démunis commencent à s’installer, des jeunes, des Subsahariens, des travailleurs venus d’autres wilayas, en majorité des maçons, ainsi que des voyageurs de passage d’Oran profitent de ce moment pour la rupture du jeûne, dans une ambiance fraternelle et conviviale. Les bénévoles du groupe «Ihsane» travaillent en union, pour satisfaire les dizaines de citoyens prennent chaque jour les repas. Pour Toufik, «c’est grâce à l’aide des bienfaiteurs que le groupe arrive à financer cette activité caritative.» 
Pour sa part Saidou a «salué cette initiative qui a permis aux bénévoles de faire du bien, lors de ce mois béni.». 
Moncef, Sid Ahmed, Halim, Hamza, Aymen, Mustapha, Nabil, Hichem, Zakaria, Youcef, sont d’autres bénévoles qui assurent les repas chaque jour, il s’agit d’universitaires, jeunes et ambitieux avec une grande envie de solidarité avec les autres et faire du bien, en ce mois sacré. Dès l’appel à la prière d’El Maghreb, les démunis profitent des plats qui garnis les tables, après une demi heure, le restaurant commence a ce vider, pour laisser la place au bénévoles d’entamer la deuxième phase qui consiste au nettoiement et la préparation du restaurant pour le lendemain. 
Notons que le groupe bénévole «Ihsane» a organisé la distribution des vêtements de l’Aïd El Fitr au profit des enfants orphelins et démunis.
Aussi, pour financer cette action caritative, un tournoi de foot inter quartiers, regroupant plus de 25 équipes a été organisé à Bir El Djir, dont la finale a été organisée hier, en présence des anciens joueurs du MCO AbdelhafidTasfaout et Omar Belatoui.

Par : Allal Bekkaï

Le mois de Ramadan est un temps fort de spiritualité et de partage familial. C’est par ce vœu spirituel que le Centre Pierre Claverie a invité le public à une soirée culturelle et cultuelle qu’il a organisée lundi après les Tarawih, en son siège de St Eugène à Oran. Cet évènement qui était rehaussé par la présence de TewfikLamraoui, délégué du Cheikh Khaled Bentounes et le Dr Hikmet Sari Ali, membre fondateur de l’ANZA, président du club de culture soufie de Tlemcen, animateur de la zaouïa de Sidi Boumediène, outre des adeptes de la confrérie des Alawiyine, était dédié à la journée internationale du Vivre Ensemble dans la Paix, une journée instaurée récemment par l’ONU à l’initiative de le l’ONG AISA(Association internationale de la zaouïa allawya). A la faveur de cette soirée spirituelle et conviviale, a été évoqué le message qu’a adressé depuis le Vatican, le Pape aux Musulmans à l’occasion du Ramadhan et l’Aïd El-Fitr(1439 H-2018), dont voici la teneur : «Chers frères et sœurs musulmans, dans Sa Providence, Dieu le Tout-Puissant vous a donné à nouveau l’occasion d’observer le jeûne du Ramadhan et de célébrer l’Aïd El-Fitr. Le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux sait l’importance de ce mois et les efforts déployés par les musulmans à travers le monde pour jeûner, prier et partager les dons du Tout-Puissant avec les pauvres. Conscients des dons du Ramadan, nous, chrétiens, nous vous rejoignons dans votre action de grâce au Dieu Miséricordieux pour Sa Bienveillance, Sa Générosité, et nous vous présentons, en cette occasion, nos meilleurs vœux. En la circonstance, les pensées que nous aimerions partager avec vous, chers frères et sœurs musulmans, concernent un aspect essentiel des relations entre chrétiens et musulmans: la nécessité de passer de la compétition à la collaboration. En effet, l’esprit de compétition a trop souvent marqué les relations passées entre chrétiens et musulmans. Ses conséquences négatives sont évidentes: jalousie, récriminations et tensions. Dans certains cas, celles-ci ont parfois conduit à des affrontements violents, notamment lorsque la religion a fait l’objet de manipulations motivées par des intérêts particuliers et des desseins politiques. Une telle concurrence interreligieuse blesse l’image des religions et leurs adeptes. Elle renforce aussi l’idée que les religions ne sont pas source de paix, mais génératrices de tensions et de violence. Pour prévenir et surmonter les conséquences négatives qui en dérivent, il est important que nous, chrétiens et musulmans, nous rappelions les valeurs religieuses et morales que nous partageons, tout en reconnaissant nos différences.
En témoignant de ce que nous avons en commun et du respect de nos légitimes différences, nous pouvons établir une base solide pour des relations pacifiques, loin de la compétition et de la confrontation, pour fonder une coopération efficace en vue du bien commun. Cette attitude positive constitue une aide à l’égard de ceux qui se trouvent dans le besoin et nous permet d’offrir un témoignage crédible de l’amour du Tout-Puissant pour l’humanité tout-entière. Tous, nous avons le droit et le devoir de témoigner du Tout-Puissant que nous adorons, de partager nos croyances avec les autres, tout en respectant leur religion et leurs sentiments religieux. Afin de poursuivre nos relations pacifiques et fraternelles, travaillons ensemble et honorons-nous les uns les autres. Ainsi, nous rendrons gloire au Tout-Puissant et favoriserons l’harmonie dans nos sociétés, toujours plus multiethniques, multi religieuses et multiculturelles. En vous renouvelant nos vœux les meilleurs pour un jeûne fructueux et un ‘Id joyeux, nous vous assurons de notre solidarité priante.»
Par ailleurs, il faut savoir que le monastère St Benoit de Birouana(Tlemcen) abrite l’Association «Dar Es-Salem» que préside Mgr Henri Tessier, ex-Archevêque émérite d’Alger.
Ce dernier fréquentait un certain temps la khalwa de CheikhSenouci, un ermitage situé à derb El Moqbi, lové au sein de la vieille médina(El Medress), animée par le Pr Mohammed Baghli, chercheur en legs universel(Academirath).
Dans l’une de ses interventions à la Khalwa, l'ecclésiastique évoqua un curé du nom de Père Poggi qui fut le prédécesseur de l'abbé Alfred Bérenger, militant et ami de l'Algérie, enterré dans le cimetière chrétien d'El Kalaâ inférieure(Tlemcen) où il repose en paix(depuis novembre 1996). Rappelons qu'une conférence sur la vie de ce dernier avait été donnée en octobre 2009 au siège de l'association Dar Es-Salem par son ami, M. Ahmed Benchouk, ancien membre du MALG, ex-wali de Béjaïa et ancien directeur de l'Ecole Nationale d'Administration d'Oran. Un débat eut également lieu avec Tessier à la Khalwa sur la découverte controversée en Turquie en 2012, de l’Evangile de Bernabé, un ouvrage racontant la vie de Jésus, qui ferait figure de Bible authentique. Mgr Tessier avait été également l'invité d'honneur(le 29 mai 2010) de la section locale de l'association Cheikh Alaoui pour l'éducation et la culture sise à la rue des Forgerons(Hart R’ma), à l'occasion de la journée d'étude sur le soufisme à Tlemcen organisée par cette dernière à la Maison de la Culture « Abdelkader Alloula». L’ex-Archevêque avait participé à un colloque international sur « l'Islam, l'orientalisme et le dialogue des cultures», organisé au Palais de la Culture « Abdelkrim Dali» d’Imama, par l'université « Abou BekrBelkaid» dans le cadre de la manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011 ». Il y a lieu de souligner que le livre « Mawaqifs de l'Emir Abdelkader le soufi de l'Ecriture» (éditions AGM Pub, Tlemcen 2011) du Dr Hikmet Sari Ali, est préfacé par Mgr Henri-Tessier.Enfin, il faut savoir que l'ex-archevêque d'Alger qui habite au monastère St Benoît de Birouana avait été remplacé à Alger par le Jordanien le père Ghaleb Bader du Patriarcat latin, suite à sa démission en mai 2008.