lundi, 20 août 2018

Rejet des eaux usées en pleine mer Fin du fléau en septembre prochain

Publié dans Oran mercredi, 08 août 2018 17:04
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Par : R.O

Le problème des eaux usées, se déversant dans la mer sera bientôt éradiqué, c’est du moins ce qu’assure le directeur d’études de la Société de l’Eau et de l’Assainissement d’Oran (SEOR). La réception de la deuxième tranche du grand projet de la partie basse de la ville d’Oran prévue pour le mois de septembre prochain mettra fin au problème des eaux usées qui polluent le littoral oranais, notamment au niveau de la partie basse de la ville.
Pour rappel, l’avancement des travaux en cours a atteint les 80%, sur une conduite de 05 km.
Ce projet destiné à prendre en charge la collecte et l’acheminement des eaux usées vers la station d’épuration d’El Kerma, via la station de relevage de Petit-Lac, a été lancé en 2005.
Selon les déclarations du directeur d’études, le projet a été réparti en deux lots. Lors de la première étape du projet, la SEOR a procédé au renouvellement des canalisations du système d’assainissement particulièrement celles se trouvant au niveau des quartiers de Sidi El Houari, des Planteurs et du centre-ville. Les eaux usées en provenance de cette partie de la ville se collectaient dans un seul point au niveau de la pêcherie pour se déverser par la suite dans la mer.
Avec ce projet, les nouvelles canalisations seront déviées, afin de refouler directement les eaux usées vers la station d’épuration d’El Kerma, dont la capacité atteint les 250 mètres cubes, en passant par la station de relevage de Petit Lac, c’est ce qu’avait expliqué le directeur d’étude de la SEOR.
L’impact qu’aura ce projet sur la ville d’Oran sera particulièrement d’ordre écologique.
Il permettra ainsi la dépollution du littoral, avec 0% de rejet vers la mer, comme cela a été prévu au lancement du projet, dont le budget a atteint les 2,10 milliards de dinars.

Lu 30 fois

Laissez un commentaire