lundi, 20 août 2018

Le wali a avoué que la mission est très difficile Le phénomène des bidonvilles est loin d’être vaincu

Publié dans Oran mardi, 07 août 2018 16:11
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Par : Belmadani Hamza

Le phénomène des habitations illicites reste parmi les plus grands défis des autorités locales. Des milliers de taudis ont été érigés à Oran depuis la décennie noire, et malgré les programmes de logements colossaux, les habitations illicites résistent toujours. Depuis l’installation de Mouloud Cherifi à la tête de l’Exécutif de la wilaya il a fait de la lutte contre les habitations illicites l’un de ces principaux objectifs à Oran. Dans ce cadre, plusieurs opérations de démolitions ont été effectuées par les 26 communes pour minimiser l’ampleur de ce problème. Le wali d’Oran a affirmé récemment que la lutte contre les habitations illicites n’est pas une «mission facile ». Sur le terrain, beaucoup de travail reste à faire. 
En effet, au bidonville de Hayat Regency, où une récente opération de démolition de 26 taudis a été effectuée, des individus ont construit de nouveaux taudis durant la nuit, il s’agit selon le maire de Sidi Chahmi de taudis qui ont nécessité une deuxième intervention des services communaux pour les démolir. Selon le maire ce problème ne concerne pas uniquement ce bidonville mais d’autres parties de la commune qui nécessitent de prendre des mesures dissuasives contre ces réseaux de commercialisation de taudis érigés sur des terrains de l’Etat. 
Notons que la multiplication du nombre de taudis ne sera pas au profit de cette commune, ce qui pénalise l’affectation de terrains pour la réalisation de projets d’utilité publique mais aussi, des projets de logements. 
Notons que le wali d’Oran Mouloud Cherifi a averti à maintes reprises les maires des 26 communes de la wilaya sur l’augmentation du nombre des habitations illicites dans la Capitale de l’Ouest. 
Notons que le nombre des habitations illicites à Oran a atteint un nombre alarmant ces dernières années, avoisinant les 41.000 à travers les 26 communes. Le ministre de l’Habitat, lors de l’une de ses visites a exhorté les responsables locaux à faire face à ce phénomène.

Lu 51 fois

Laissez un commentaire