jeudi, 19 juillet 2018

Les commerçants du centre-ville d’Oran, avertis Les caméras de télésurveillance sans autorisation, doivent être désinstallées !

Publié dans Oran mardi, 10 juillet 2018 17:14
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Par : Zitouni Mustapha

Une commission mixte fait actuellement une tournée auprès de l’ensemble des commerçants de la ville d’Oran, principalement ceux ayant des installations dotées de systèmes de télésurveillance, donnant sur l’extérieur de leurs boutiques, c’est-à-dire celles qui ont une vue sur la voie publique. 
La surprise était de taille cette semaine, lorsque des gérants de commerces installés au centre-ville ont reçu des équipes qui se présentent au nom de l’APC, leur intimant l’ordre de faire enlever toute installation de système électronique et caméras de télésurveillance, ayant été posé sans autorisation officielle au préalable, émanant des services sécuritaires habilités. 
Après leur passage, des commerçants installés sur le même parcours au niveau de la rue Larbi Ben M’hidi, au centre-ville, s’étaient regroupés auprès de leurs commerces, afin de discuter de cette situation, s’interrogeant sur le pourquoi de ce passage. 
«Nous n’avons même pas été avertis au préalable par un quelconque communiqué ou note, qui nous explique le passage de cette commission,» nous dira un des commerçants. D.M., un autre gérant d’un commerce, situé sur la même rue principale, dira pour sa part «dans mon commerce, j’ai plus de 300 millions de centimes de marchandises diverses, situé dans une rue très passante, je me vois dans l’obligation de me protéger et de prendre des dispositions pour protéger aussi mes employés, mes clients et ma marchandise dans l’éventualité d’une agression ou d’un vol,» et d’ajouter, «certes, j’ai installé un système de télésurveillance à l’intérieur de mon magasin et pour aussi avoir une vue sur la proximité immédiate de ma boutique, mais en aucun cas, il ne m’a semblé que j’ai enfreint la loi, surtout que l’heure de fermeture de mon commerce est assez tardive.» 
Pour l’heure, la commission en question met en demeure d’une semaine les gérants de ces boutiques pour désinstaller tout système électronique et de télésurveillance, donnant sur l’extérieur posé sans autorisation au préalable. 
Une mesure qui semble certes, répondre à des impératifs sécuritaires et de protection de la vie privée des citoyens sur la voie publique, mais qui devrait selon ces commerçants, être précédée par une campagne de communication pour que les commerçants soient plus sensibilisés à une telle opération.

Lu 31 fois

Laissez un commentaire