jeudi, 19 juillet 2018

Transport vers la Corniche oranaise Le malheur des usagers fait le bonheur des taxis clandestins

Publié dans Oran lundi, 09 juillet 2018 17:11
Évaluer cet élément
(0 Votes)

R.O.

Avec la saison estivale qui bat son plein, la Corniche oranaise connaît une affluence hors du commun avec les estivants qui viennent des quatre coins du pays et de l’étranger, en plus des habitants de la wilaya qui veulent profiter de la plage avec leurs familles, sans oublier les habitants des communes longeant la côte ouest de la wilaya. Le rush que connaît cette station balnéaire pendant cette période de l’année n’est pas sans conséquence pour les transports publics, et pour les citoyens les utilisant quotidiennement. D’ailleurs, la crise de transport à la wilaya d’Oran ne date pas d’hier, notamment en ce qui concerne les lignes qui desservent les communes de la côte- ouest. 
Le cauchemar vécu par les citoyens qui prennent les transports pour se rendre à la Corniche oranaise est devenu plus qu’insupportable. Tous les jours, ce sont des heures d’attente interminables pour les usagers, avant que leur bus n’arrive enfin. Mais leur calvaire ne s’arrête pas là, entre le comportement désagréable des receveurs de bus et des chauffeurs, les conditions de voyage qui manquent de toutes les commodités, des bus mal entretenus, où les passagers sont entassés comme des sardines. 
Les citoyens n’en peuvent plus de cette situation. Lorsque des familles modestes décident d’emmener leurs enfants à la mer, elles se retrouvent souvent prises entre deux choix aussi pénibles l’un que l’autre. Soit dans l’obligation de prendre ces bus avec leurs enfants, les faisant voyager dans des conditions indignes et désastreuses, seul moyen pour ces familles pour ne pas exploser leur budget, soit elles seront à la merci des taxis de service, ou des taxis clandestins, pour plus de confort. Toutefois, le soi-disant confort à un prix, et les usagers voient les tarifs des taxis exploser à l’occasion de la saison estivale, qui passent de 50 DA par personne à 150 voire 200 DA la place. Tout ceci se passe, en l’absence de tout contrôle par les services concernés.
Par ailleurs, la présidente de la Commission du transport au niveau de la wilaya d’Oran a déclaré qu’un dossier a été consacré récemment pour recenser les défaillances et les points négatifs concernant les lignes de transport qui desservent la Corniche oranaise. 
Plusieurs propositions ont été enregistrées parmi lesquelles, une intensification du contrôle et l’élaboration d’un plan pour les transports, dans lequel les priorités sont données aux communes côtières, d’autant plus que ces dernières sont la destination favorite des estivants. La présidente de la Commission du transport rappelle que, l’élaboration et la mise en application de ce plan devient une urgence, avec le grand évènement sportif pour lequel Oran se prépare à l’aube de l’année 2021.
Le Directeur du Transport M. Rezoug a déclaré que sa Direction, et à l’occasion de la saison estivale a mis en place 200 bus pour les lignes reliant la ville d’Oran aux communes côtières, dont 20 bus appartenant à l'Etablissement Public de Transport Urbain et Suburbain d'Oran (ETO). Cette démarche rentre dans le programme établis par la Direction des Transports de la wilaya d’Oran pour préparer la saison estivale 2018.
Et pour lutter contre la fraude et l’anarchie qui règne au niveau des tarifs appliqués par les taxis, des Commissions de contrôle ont été établies par la Direction des Transports. Ces dernières sont composées de 02 contrôleurs, qui ont la compétence, de transférer directement à la justice les dossiers des chauffeurs, ayant commis des infractions, en leur retirant les licences de taxis.

Lu 21 fois

Laissez un commentaire