dimanche, 19 août 2018

Arzew/Réhabilitation du marché couvert Lenteur des travaux et colère des commerçants

Publié dans Oran dimanche, 10 juin 2018 15:58
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Par : I. Lyes

Après avoir procédé à une opération de démolition de 14 baraques de commerce illicite qui étaient rattachées depuis de longues années au marché couvert de la ville.
La commune d’Arzew avait promis aux commerçants, activant au niveau de ces locaux que leur livraison sera effectuée avant le début du mois du Ramadhan. Mais, selon les propriétaires de ces stands : «nous sommes presque à la fin de ce mois sacré et cette opération de rénovation traîne toujours en longueur, ce qui nous pénalise et nous prive d’activer pleinement notre commerce, surtout durant le mois du jeûne.»
Voulant avoir le son de cloche sur ce sujet par le maire d’Arzew, Medjahed Omar, mais toutes nos tentatives téléphoniques ont été vaines.
Pour rappel, cette opération de démolition entre dans le cadre des travaux en cours de l’aménagement et de l’extension du marché couvert de la ville d’Arzew.
En effet, la commune en prenant cette décision de démolir ces 14 stands de différents négoces donnaient une mauvaise image à cette infrastructure maraichère et à l’esthétique urbaine pour les reconstruire avec un nouveau look plus adaptable et conforme à l’image que prendra le marché couvert après son lifting. Ainsi, les 14 propriétaires de ces baraques, convaincus de l’aboutissement de cette opération de rénovation de leurs locaux adhérent complètement à cette louable initiative, attendent avec impatience la livraison de leurs stands, pour reprendre leurs activités commerciales.
Pour rappel, érigé durant l’ère coloniale, le marché couvert de fruits, légumes et poissons, situé en plein centre-ville, est devenu au fil du temps une hideuse verrue sur le visage de la cité.
En effet, considéré à juste titre comme l’un des vestiges de la ville des Torchères, ce marché couvert, construit vers la fin du 18ème siècle, est en complète déperdition, suite à son délaissement et son abandon par les successives équipes d’élus qui ont été portées à la tête de la municipalité de la ville d’Arzew. Dans une architecture digne des grands marchés couverts, avec sa haute toiture, l’alignement de ses différents magasins de commerce, de ses boucheries et surtout, de ses stands de fruits, légumes et de poissons, ce patrimoine de la Capitale des industries pétrochimiques avait tendance à disparaître, pour laisser place aux multiples rongeurs et autres insectes qui infestent les lieux.
Devenant une vraie plaie ouverte dans un tissu urbain au cœur de la cité, ce vestige abandonné par tous les commerçants qui ont préféré baisser rideau, pour activer soit à proximité, ou vers d’autres horizons en raison de la saleté repoussante qui a envahi les lieux.
Actuellement, les travaux de rénovation sont lancés mais la date de réception reste toujours méconnue au grand dam des commerçants et des conservateurs nostalgiques de ce patrimoine et de la population en général.

Lu 19 fois

Laissez un commentaire