vendredi, 15 décembre 2017

Belmadani Hamza

Dans le cadre de la grande opération de relogement prévue avant la fin du mois en cours à Oran et qui verra la distribution de 5.435 logements de divers types.
Un premier quota de 1341 logements sera distribué aujourd’hui au niveau du nouveau pôle urbain de Belgaïd « Jemai Ali».
La cérémonie de remise des clés sera effectuée, en présence du ministre de l’Habitat et de la Ville Abdelhamid Temmar. Ce quota concernera 612 logements sociaux au profit des demandeurs de logements de la daïra de Bir El Djir, dont la liste a été affichée l’année dernière, et 729 logements promotionnels aidés (LPA) de quelques promoteurs privés qui ont finalisés les travaux de leurs logements.
Notons également que le ministre de l’Habitat assistera à la résidence de la wilaya à une présentation sur le programme du logement dans la Capitale de l’Ouest.
Pour rappel, le wali d’Oran Mouloud Cherifi a tenu récemment une réunion de coordination, en présence des directeurs de secteurs concernés, en vue de la distribution de 5.435 logements avant fin 2017.
1.250 logements LPL seront attribués à Belgaid, alors que 451 familles restantes, seront relogées au cours du premier trimestre de l'année 2018. Concernant les autres programmes, le wali a affirmé que 772 autres familles, résidant dans le vieux bâti des 02 secteurs urbains de Sidi El-Houari et le s Sid El-Bachir, bénéficieront du relogement au niveau du nouveau pôle de Belgaid. Par ailleurs, après l'achèvement des travaux d’aménagement extérieur et après la délocalisation d’un groupe de familles qui entravait l’achèvement du projet, 93 logements sociaux dans le cadre du programme et la résorption de l’habitat précaire « RHP ». Ces derniers seront distribués, au profit des familles, vivant dans les communes d'Ararsa de Béthioua.
Pour le reste du programme, 1500 logements AADL seront distribués pour les souscripteurs de 2013, alors que 446 logements de la formule « ASSUR / IMMO» seront distribués dans les 02 communes, d’Arzew et de Gdyel.
Dans le même cadre, un quota de 1096 unités de logement, sera distribué au niveau du pôle de Hayat Regency à El Barki. Ces opérations seront réalisées, rappelons-le, avant la fin de cette année. En ce qui concerne le reste des pré-affectations décernées au niveau des communes de la wilaya d'Oran, les propriétaires seront relogés au cours du premier trimestre de 2018.

Chahmi B.

Le siège du R+3 de l’APC d’Oran a abrité hier matin, le premier exécutif communal du nouveau mandat, et ce, en présence du P/APC M. Nour-Eddine Boukhatem, les 06 vice-présidents et le SG de l’administration communale. Régler les problèmes du citoyen était le point d’ordre.
En effet, que ce soit le premier magistrat de la ville d’Oran, les 06 vice-présidents, ou le Secrétaire Général de l’APC ont tous eu un même discours et une même question : comment rendre à Oran son lustre d’antan ?
A signaler que le plan quinquennal 2017-2022 a été mis en avant, ainsi que beaucoup de choses qui fâchent.
« L’urgence actuellement est d’informatiser le service du personnel. L’élargissement des boulevards comme ceux du général Ferrado à Gambetta ou Viviani à Sananès, les panneaux publicitaires, les permis de construire sont autant de choses qui fâchent que l’on doit remédier.
Le recouvrement reste notre principal souci. Oran a eu de bons walis et M. Mouloud Cherifi est un exemple à suivre. Le tourisme et l’embellissement de la ville tout comme encourager les investisseurs est également notre rôle.» affirme M. Nour-Eddine Boukhatem P/APC d’Oran.
A noter que les vice-présidents MM. Mohamed Oued, Abderrahmane Bellabès, Abdallah Belarbi, Omar Farouk Benattou, Salim BenaissaKeddar et Mme MokhtariaBouamama, ainsi que le SG de l’APC d’Oran M. Benaoumeur Fakha ont chacun donné un petit aperçu du plan d’action quinquennal 2017-2022. Le responsable de l’administration communale a parlé de la fiscalité locale et la valorisation du patrimoine communal. Il a donné l’exemple des prévisions en 2016 qui étaient de 30 milliards de centimes et 87 milliards en 2017.
Par ailleurs, le TAB 2 qui était de 500 milliards a été annulé par la tutelle et il ne reste que le TAB 1 avec 250 à 300 milliards de centimes entre autres. Rationaliser les dépenses et chercher les recettes sont les priorités de la plus grande commune d’Algérie. Les prévisions pour le BP 2018 seront de 130 milliards de centimes. Il parait qu’il y a un reste qui équivaut à 200 milliards de centimes que l’APC d’Oran attend avec impatience pour renflouer ses caisses.
Concernant les choses qui fâchent, il y a selon ces élus communaux le stationnement des semi- remorques à Maraval, dont M. le wali vient de signer un arrêté, l’occupation des espaces publics, un plan d’aménagement du territoire et de l’urbanisme et la mise à niveau de la ville sont des atouts non négligeables. La modernisation de la commune, dont la plupart des délégations communales sont équipées de fibres optiques, pour l’informatisation des différents services. Cependant, le Maire d’Oran M. Nour-Eddine Boukhatem conclut : «Nous avons besoin de projets créateurs de revenus. Le tourisme et l’embellissement de la vile est un créneau porteur de richesses pour la ville. Les Jeux Méditerranéens 2021 qui vont représenter la belle image de notre pays des révolutionnaires, est un évènement important qui devrait booster à coup sûr l’économie locale, dont les jumelages avec les villes de l’Est, du Centre, ou nos voisins de l’Ouest du pays sont à prévoir. Le schéma directeur du transport, les collectivités territoriales et la fiscalité locale sont autant de sujets qui seront au menu du prochain exécutif. L’APC est la première cellule du gouvernement et nous les élus sommes le citoyen.»

R.L

A Oran à travers la Radio locale et dans d’autres wilayas à travers des tournées dans les établissements scolaires, les éléments de la Sûreté, ont intensifié les actions de sensibilisation en milieu scolaire sur la mauvaise utilisation de l'Internet et les impacts psychologiques et physiques des jeux électroniques à l'image de "la Baleine bleue", ont indiqué mardi ces services dans un communiqué.
Dans le cadre du programme tracé par la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) sur les actions de sensibilisation en milieu scolaire, les services de la Sûreté d'Alger à travers les cellules d'écoute et l'action préventive au niveau des nombreuses circonscriptions administratives, ont intensifié les cours de sensibilisation sur la mauvaise utilisation de l'Internet au niveaux des établissement éducatifs, tous cycles confondus, précise le communiqué. La DGSN s'est attaquée à ce phénomène à l'aide de psychologues qui expliquent durant les cours de sensibilisation "les effets négatifs de la mauvaise utilisation de la toile, particulièrement des jeux électroniques et leur impact psychologique et physique", précise la même source.
Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh avait annoncé précédemment que l'organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information et de la communication avait procédé, en coordination avec les parquets compétents, à l'ouverture d'une enquête judiciaire sur un jeu vidéo en vogue sur internet connu sous le nom de "Baleine bleue" qui pousse les enfants au suicide. "Les premiers résultats de l'enquête font état d'un décès en rapport avec ce jeu, mais pour ce qui est des autres cas de décès, aucun lien n'a été établi à ce jour", a affirmé le ministre, précisant que l'enquête suit son cours.

B. Boukleka

Le Centre d’Appui à la Technologie et l’Innovation(CATI), relevant de l’Ecole Nationale Polytechnique «Maurice Audin» d’Oran, abrite les 13 et 14 du mois courant, un séminaire international sur la propriété industrielle, dont le thème s’intitule sous le thème «Les nouvelles frontières de la propriété industrielle : états des lieux et perspectives».
Cet événement portera autour de la discussion sur la propriété industrielle en Algérie, est animé par des experts nationaux et étrangers, relevant de la propreté industrielle et de l’innovation et voit également la présence des représentants de la Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique, de la Direction Générale du ministère de l’Energie et des Mines ,de l’Institut National Algérien de Propriété Industrielle (INAPI) et enfin , des experts relevant de l’Organisation Mondiale de Propriété Intellectuelle.

Jalil M.

Depuis quelques années, les responsables locaux commencent à lancer des opérations de reboisement et de plantation au niveau du tissu urbain, et même des forêts. Les Oranais de leurs côté ont réappris à décorer les lieux publics, et les parties communes par les fleurs et plantes. Les dernières opérations d’aménagement et de création d’espaces verts ont également permis aux citoyens de la ville et aux visiteurs, de renouer avec ces endroits de verdure. Dans cette dynamique, une opération baptisée «l’année verte » a été lancée il y a quelques semaines.
La plantation de 50.000 arbres est en perspective, ce qui est considéré comme étant un objectif pour la Conservation des Forêts. Pas moins de 30 associations ont pris part à cette opération. Ce projet sera réalisé de manière participative afin d'éviter d'avoir recours au Trésor Public.
Pour y arriver la Conservation a proposé aux associations une fiche technique pour les opérations de reboisement et l'entretien, ainsi que le suivi des réalisations sur le terrain et qui seraient de leur responsabilité. Les travaux du sol pour la plantation de peuplier ont déjà été lancés le long de l'axe routier à l'entrée de la ville d'Arzew.
Ces travaux sont réalisés par l'entreprise Oran Vert dans le cadre de l'opération " rideau vert " engagée par le wali.
Pour faciliter la tâche à tous ces acteurs de la société civile, ou des mouvements associatifs, la Conservation des Forêts a entrepris, en collaboration avec la Direction des Travaux Publics, et l’EPIC Oran Vert des travaux de préparation des aires de plantation, comme sur la route nationale N° 11 ou sur l’axe menant vers l’aéroport Ahmed Ben Bella d’Es Sénia qui va totaliser une superficie de 05 hectares.
Des ronds-points et des places publiques sont aussi au programme de cette initiative pour des actions de volontariat de la part des citoyens et des associations locales. Une action qui touchera aussi la forêt récréative de Canastel, la corniche supérieure et plusieurs quartiers comme Akid Lotfi. Les axes et les entrées principales des communes comme Hassi Ben Okeba, Es-Sénia, Arzew.
Au programme de cette initiative aussi, qui va se concrétiser par des actions de volontariat de la part des citoyens et des associations locales. Il y a lieu de signaler que la surface totale du patrimoine forestier d’Oran est de 39.815 ha avec un taux de boisement de 19 %.
C’est donc une dynamique de travail qui bat son plein, avec des opérations et des initiatives qui s’ajoutent aux projets déjà réalisés, à l’instar des jardins citadins de la ville qui sont désormais un acquis pour les Oranais.