lundi, 20 août 2018

Bedoui Accorder plus d'importance au développement des régions Sud et des Hauts plateaux

Publié dans Actualités mercredi, 13 juin 2018 15:48
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a mis mardi à Alger l'accent sur la nécessité d'accorder "une extrême importance" à l'accélération de la cadence du développement dans les régions du Sud et des Hauts plateaux, et ce en application des instructions du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a indiqué mardi un communiqué du ministère.
M. Bedoui, précise la même source, a présidé une réunion avec les cadres centraux consacrée au débat "de dossiers importants à l'instar de la création de zones industrielles et de micro-zones d'activité, le programme des deux Fonds du Sud et des Hauts plateaux, le développement des zones frontalières outre le rapport de la commission de terrain pour le constat des dommages occasionnés par les dernières pluies ainsi que le travail de la commission sectorielle chargée des plages interdites à la baignade".
Concernant la situation du programme des deux Fonds du Sud et des Hauts plateaux, le ministre a souligné la nécessité d'accorder une extrême importance à l'accélération de la cadence du développement dans ces régions notamment dans le Sud, et ce en application des instructions du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, portant sur la généralisation du développement local sur le territoire national à travers l'intensification de la coordination sur le niveaux central et local afin de déterminer les priorités concernant les projets de proximité qui revêtent une grande importance dans le quotidien des citoyens et qui bénéficient du financement dans le cadre de ce programme".
"S'agissant du développement des zones frontalières, M. Bedoui a appelé à la nécessité "d'intensifier la coopération avec les pays voisins et dynamiser et promouvoir les mécanismes de coopération bilatérale, notamment dans les domaines de la sécurité et la formation", mettant en avant la priorité du défi sécuritaire dans ces régions et la nécessité de la coordination avec les instances concernées notamment l'Armée nationale populaire (ANP)", a ajouté la même source.
Il a annoncé, à ce propos, la tenue d'une rencontre nationale sur le développement des zones frontalières pour examiner ses différentes dimensions de développement.

Lu 14 fois

Laissez un commentaire