lundi, 20 août 2018

Actualités (293)

Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, AbdelwahidTemmar, a annoncé, samedi à Tipasa, la distribution de 138.000 unités de logement, toutes formules confondues, durant les trois derniers mois, à travers le territoire national.

"L'opération de distribution des logements, toutes formules confondues, se poursuivra jusqu'à la fin de l'année", a fait savoir M. Temmar, en marge d'une cérémonie de remise de décision d'attribution de 500 logements publics locatifs (LPL) et des décisions d’attribution d'aides au logement rural, ajoutant que "32.000 unités de différentes formules seront distribuées durant le mois en cours". Le ministre a rappelé, dans ce sens, que "l'opération de distribution de logements s'effectue dans la transparence totale".« Tout demandeur de logement répondant aux conditions requises bénéficiera d'un logement, conformément aux instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika pour qui le secteur de l'Habitat constitue l'une des principales priorités. ». Dans ce cadre, M. Temmar a indiqué avoir adressé des correspondances aux responsables locaux afin de fixer des assiettes foncières aux projets de logement programmés, en prélude à la sélection des entreprises de réalisation, à l'instar du projet des 2000 logements de type location-vente, prévu à Tipasa.

La Direction générale de la Protection civile a appelé dimanche les citoyens à plus de prudence dans l'usage de certains outils (couteaux, hache, chalumeaux) dans le rituel du sacrifice à l'occasion de la fête de l'aïd El-Adha qui sera célébrée mardi et mercredi. 

«En prévision de la célébration de l’Aïd El-Adha et eu égard aux innombrables cas d’incendies, d’accidents de coupures et de brulures dont sont victimes chaque année, des personnes notamment les enfants, et afin de réduire les conséquences générées par l’utilisation des outils lors du sacrifice, les citoyens sont appelés à un maximum de prudence en raison de la dangerosité de tous ces outils», précise la même source.
La Protection civile rappelle, dans ce sens, certaines précautions d'usage pour éviter tout incident, notamment la vérification de la conformité du tuyau et du détendeur de gaz utilisés pour relier la bouteille de gaz butane, ainsi que le non-recours à une meuleuse pour affûter et affiler les couteaux en présence d’enfants compte tenu du risque de projection d'éclats.

Le gel de l'application de la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) sur les intrants de la filière avicole, décidé par le premier ministre, Ahmed Ouyahia, il y a trois jours, a rapidement influencé les prix de la volaille sur les marchés, a indiqué jeudi a l'APS le président du Conseil national interprofessionnel de la filière avicole (CNIFA), Koli El Moumen.

"Le premier ministère a donné des instructions au ministère des Finances pour la suppression provisoire de l'application de la TVA sur le maïs et le soja, principales matières premières de la filière, mais sans déterminer la durée de ce gel", a-t-il indiqué. "La hausse de ces deux produits sur les marchés mondiaux a impacté les prix du produit final," a-t-il fait constater, en affirmant que les aviculteurs importent 90 % de la matière premières qui rentre dans la production de la volaille.
Il a affirmé que les producteurs de la filière ont déjà fait leurs commandes auprès des fournisseurs pour les approvisionner en alimentation de bétail, notamment le maïs, qui représente 60% de l’alimentation utilisée pour l’engraissement des volailles.
Le prix du maïs devrait baisser à 2600 DA le quintal, contre 3400 DA auparavant et cela devrait contribuer à la diminution des prix de la viande blanche qui ont déjà commencé à connaitre des baisses considérable qui varient d'une région à l'autre. Le président du CNIFA a affirmé que la filière avicole qui souffre de plusieurs disfonctionnements tente de s'organiser afin d'améliorer la qualité et la quantité de la production nationale en viandes blanches à des prix accessibles.
Pour rappel, la régulation et la maîtrise des intrants avicoles et leurs impacts sur la réduction des prix de la volaille sur le marché ont déjà été évoqué au cours de ce mois lors d'une réunion de travail au siège du ministère de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche. La rencontre qui a réuni le secrétaire général du ministère, Kamel Chadi avec les membres du bureau du Conseil national interprofessionnel de la filière avicole (CNIFA), nouvellement installé avait permis d'exposer les questions liées à la mise en œuvre de l'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur le maïs.
Les débats ont été également porté sur les aspects liés à "l'organisation des différents maillons de la filière avicole et aux bonnes conduites des itinéraires techniques des élevages".
Par ailleurs, les représentants du bureau du CNIFA avaient exprimé leur satisfaction quant à l'appui accordé par le ministère et son engagement pour renforcer l'adhésion de l'ensemble des acteurs et la mobilisation de tous les efforts nécessaires pour relever les défis de la filière avicole qui est une activité importante pour le secteur de l'agriculture et également pour l'économie nationale.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keïta, réélu pour un nouveau mandat, dans lequel il a affirmé que l'Algérie "poursuivra l'accompagnement et le soutien" des démarches visant "la réussite de la réconciliation nationale, la préservation de l'intégrité territoriale du Mali et son développement économique".
"Il m'est particulièrement agréable à l'occasion de votre réélection à la tête de la République du Mali de vous présenter, au nom de l'Algérie, peuple et gouvernement, et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations, accompagnées de mes meilleurs vœux de réussite dans la poursuite de vos nobles missions, au service du peuple malien frère", a écrit le Chef de l'État dans son message. "Votre réélection se veut une reconnaissance, claire et sage, par le peuple malien des efforts constants que vous ne cessez de consentir et du progrès palpable que vous avez réalisé sur la voie de la paix, de la stabilité et du développement de votre pays", a poursuivi le Chef de l'État.
"Votre engagement ferme en faveur de l'unité et de la prospérité du Mali ainsi que vos qualités humaines permettront, et j'en suis convaincu, de relever les nouveaux défis et de consolider les nombreux acquis réalisés, sous votre direction éclairée", a affirmé le Chef de l'État. "Soyez confiant que l'Algérie poursuivra l'accompagnement et le soutien de vos actions réfléchies et judicieuses visant la réussite de la réconciliation nationale et la préservation de l'intégrité territoriale du Mali frère et son développement économique", a-t-il ajouté.
"Je suis profondément convaincu que votre contribution personnelle permettra à nos deux pays de poursuivre ensemble le renforcement et la diversification des relations de coopération bilatérale et de bon voisinage ainsi que la consolidation de notre concertation autour des questions régionales et internationales d'intérêt commun", a conclu le Président Bouteflika.

Le nombre de consultations enregistré durant les 20 jours de la saison du Hadj 2018 a connu une baisse par rapport à la même période de la saison écoulée, a indiqué, jeudi, le président de la délégation médicale de la Mission algérienne du hadj, Dr. Rabah Hamana.
Dr. Hamana a indiqué à l'APS que le nombre de consultations enregistrées durant les 20 jours du hadj 2018 s'est élevé à 8500 consultations contre 15.000 consultations enregistrées durant la même période de la saison écoulée, soit un recul de 42%.
Détaillant la nature des 8500 consultations enregistrées, le responsable a fait état de 2310 pansements, 191 interventions au niveau des hôtels, en sus de 30 cas de transfert vers les hôpitaux saoudiens.
M. Hamana a expliqué cette baisse par la conscience des hadjis algériens et leur respect des consignes et orientations qui leur ont été données en Algérie.