Hamra.Fouzia

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière annoncée en grande pompe au niveau national, a vite été interrompue dans la wilaya d’Oran à cause d’une insuffisance du quota distribué par la direction de la Santé. De nombreux citoyens ayant fait le déplacement aux différents centres de soins public EPSP, EPH et officinespour se faire vacciner contre la grippe saisonnière, sont repartis bredouilles, car le vaccin n’est plus disponible.

Selon les déclarations d’employés de plusieurs EPSP : « La quantité reçue des vaccins contre la grippe n’est pas suffisante. » ont-ils indiqué. Et d’ajouter : « Nous avons reçu deux lots chacun constitué de 40 doses qui se sont épuisés en une journée.»
Au niveau des officines on aura les mêmes réponses : « Le vaccin antigrippal n’est pas disponible ». Une pharmacienne a indiqué : « on a reçu quelques dizaines de boîtes, face à la grande demande enregistrée, depuis que la direction de la santé avait annoncé le lancement d’une campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Nous avons privilégié les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques, mais bon nombre de cette catégorie de nos clients n’ont pu être satisfaits ».
Interrogé à propos de la pénurie des vaccins contre la grippe, le responsable de la communication de la direction de la santé de la wilaya d’Oran M.Boukhari Youcef a précisé : « il était prévu qu’on reçoive 41.000 doses de vaccins antigrippal, mais on n’en a reçu que 21.000 doses, en deux quotas le premier constitué de 7000 unités et le deuxième de 14.000. Ce que nous avons distribué a été épuisé, nous attendons le complément du quota de 41.000 doses mais on ne peut pas se prononcer sur la date de sa réception ». Notre interlocuteur a précisé que la rupture du vaccin antigrippal est enregistrée au niveau mondial, à cause d’une forte demande sur ce vaccin en cette période de pandémie du Covid-19 ».