Fatima B.

Les membres de l’assemblée populaire communale de Sidi Ben Yebka, ont refusé pour la 4ème fois consécutive de porter leur approbation sur les délibérations de la session extraordinaire de l’APW, poursuivant ainsi leur mouvement de boycott qui pénalise l’exercice de l’APC. Cette situation, relève-t-on, n’a toujours pas trouvé de dénouement malgré l’intervention du wali d‘Oran, qui a tenté de trouver un terrain d’entente entre les élus de l’opposition et le P/APC. Lors de cette session extraordinaire, le chef de l’exécutif, a, rappelons-le, délégué deux responsables, relevant respectivement de l’Administration locale et la direction des Affaires générales. On note entre autres la présence d’un représentant du chef de daïra, qui ont tous essayé de mettre fin à ce discorde, qui ne profite à personne et surtout pas aux milliers d‘habitants de cette commune, dans l’attente de dégeler les projets de développement. Ces tentatives ont été malheureusement, vouées à l’échec face à la persistance des élus de refuser de discuter tous les points présentés à l’ordre du jour de l’assemblée extraordinaire, sur les 9 élus présents 6 ont refusé de porter leur approbation alors que deux autres se sont abstenus.

Des projets de développement dans l’AEP, la Santé et l’Education nationale, otages de ce gel

Pourtant, l’ordre du jour de cette session a discuté de points très importants, liés notamment à la présentation du bilan administratif de 2020, l’exposition des projets restants de l’exercice 2019, l’approbation de l’organigramme au sein des œuvres sociales de la commune. Il était question aussi, apprend-on, de discuter de l’ouverture d’un nouveau budget d’équipement pour l’exercice 2020, liée à l’étude de projet d’alimentation en eau potable», et un projet d’étude et de suivi pour la réalisation d’une salle de soin à « Ksiba », une aide en équipement au profit des établissements et cantines scolaires, l’acquisition de bennes à ordures et des équipements au profit de 35 agents de collecte d’ordures ménagères. Dans cet ordre du jour, il s’est avéré que les élus de l’opposition tiennent à empêcher l’approbation du point lié à l’offre de marché du projet d’alimentation en eau potable des cités CNEP 800/120/200 et 288, selon plusieurs considérations et le refus catégorique de céder les 100/300 logements sociaux destinés à la commune au profit de 100 bénéficiaires de la commune d’Arzew. Les élus, ont par ailleurs, assisté dans leurs interventions, qu’ils refusaient de travailler avec l’actuel président de l’APC, qui mène selon eux, une politique d’exclusion systématique à leur égard, ainsi que d’autres accusations, apportées dans leurs rapports notamment celle liée à la mauvaise gestion des affaires de cette commune. La séance de cette session extraordinaire a finalement été levée, sans que le moindre dossier soit approuvé, mettant ainsi la population de Sidi Ben Yebka, notamment celle de «Nigria » face à une situation d’attente insoutenable de voire des projets de première nécessité de voir le jour.