La direction de l’unité de production de l’Entreprise Renault Algérie, de Oued Télat, entamera aujourd’hui  apprend-on les procédures de libération administrative des employés désirant quitter cette unité de production à l’arrêt depuis plusieurs mois.

Cette procédure qui s’étalera jusqu’au 7 décembre prochain, concerne dans sa première phase pas moins de 426 employés d’entre les 1.000 employés permanents de cette entreprise.

Il faut rappeler entre autres, que des dizaines d’employés ont refusé la signature de l’accord de départ contre des indemnités  proposé par  l’entreprise.