S.O/HN

Les responsables du secteur de la Santé dans la wilaya d’Oran, viennent de se mettre en alerte maximale, suite au rebond inquiétant des contaminations par le Coronavirus (Covid-19) au niveau local après l’enregistrement d’une moyenne quotidienne de 83 cas positifs depuis plusieurs jours. Les responsables du secteur, alertent donc sur la courbe ascendante des contaminations qui se rapproche ainsi d’un taux critique de 120 à 180 cas quotidien ce qui engendre la saturation en termes de lits hospitaliers au niveau des établissements de la santé public dans la wilaya. Le directeur de la Santé et de la population de la wilaya d’Oran, M. Abdenacer Boudaa, n’a pas caché, ses inquiétudes lors de son intervention à l’occasion de la 2ème session ordinaire de l’APW, quant à la situation épidémiologique qui se dégrade jour après jours dans la wilaya d’Oran, estimant que la probabilité d’arriver dans l’état actuel à 180 cas de contaminations quotidiens n’est pas à écarter. « Dans cette situation, les services du CHUO et l’EHUO ne seront plus en mesure de prendre en charge à eux seuls ce nombre important de patients, ce qui obligera la direction de la Santé de faire appel à 26 cliniques privées d’une capacité de 730 lits et l’aménagement si nécessaire de 1.000 autres lits au niveau du Centre de convention d’Oran (Ahmed Ben Hmed) ».

31 décès er 718 cas de contamination depuis le début du mois de novembre

M. Boudaa, qui s’est incliné à la mémoire du défunt SG de la direction de la Santé emporté par l’épidémie, a exposé devant les membres de l’APW, le travail consentis à ce jour pour lutter contre la propagation du Coronavirus, et les difficultés enregistrées depuis la mi-octobre dernier date du début du rebond des contaminations. Selon les chiffres communiqués par le premier responsable du secteur, le taux des contaminations ne cesse de croître passant de dizaines de cas en été à 83 depuis le début du mois de novembre qui a enregistré au total 31 morts et 718 personnes guéris. Depuis le début de l’épidémie, la wilaya d’Oran à enregistré 8656 cas, 250 décès et 7263 guérissions, a indiqué le directeur de la Santé, qui a précisé que pas moins de 20 milles tests PCR ont été effectués durant cette période. Concernant la multiplication des cas de contamination, M. Booudaa a estimé que la situation est due relâchement des citoyens quant à l’application des mesures barrière, et l’arrivée de la saison automne-hiver, ou on passe à un climat qui favorise l’apparition de la grippe ce qui complique d’avantage la situation. « La direction de la Santé mobilisera tous les moyens nécessaires, en cas ou la wilaya franchira le cap de 120 cas de contamination par jour » a soutenu M.Abdenacer Boudaa, ajoutant « qu’il serait nécessaire dans cette phase de garantir plus de 1100 lits supplémentaires, ce qui est possible avec l’ouverture de l’hôpital 240 lits à Gdyel, l’hôpital des grands brûlés à l’Usto et de mobiliser 90 médecins de réanimation et 600 spécialistes ». Le même responsable a indiqué que la 3ème phase à prévoir et celle de 180 cas quotidiens, ou la direction de la Santé compte faire appel aux cliniques privées en mobilisant 73 médecins dans les services de réanimation et 735 spécialistes et d’acquérir 25 ambulances médicalisées supplémentaires pour appuyer le parc roulant de 57 ambulances déjà en service.