S.O

La sûreté de la wilaya d’Oran a mis en place un plan spécial pour sécuriser les centres de vote, en prévision du référendum sur le projet d’amendement de la Constitution qui aura lieu demain 1er novembre, a indiqué ce vendredi, selon un communiqué émis par la cellule de communication de la police. En prévision du référendum du 1e novembre, pas moins de 2500 agents de police ont été mobilisés par la sûreté de la wilaya d’Oran qui a mis sur pied, en coordination avec les partenaires sécuritaires, un plan spécial devant assurer la sécurité des centres et bureaux de vote déployés sur l’ensemble du territoire de la wilaya. Ce plan vise à assurer le bon déroulement de ce rendez-vous, à travers la mobilisation d’équipes permanentes au niveau des centres, au nombre de 260 dont 89 situés dans la daïra d’Oran, et ce, avec l’intensification des patrouilles pédestres et motorisées et la garantie à la fluidité du trafic routier en y associant des hélicoptères de la sûreté nationale, a précisé la même source. Mises en place dès le début de la campagne référendaire, ces mesures se poursuivront jusqu’à la fin de cet événement, en réquisitionnant des équipes de sécurité travaillant jour et nuit, renforcées par des hélicoptères de la sûreté de la wilaya notamment dans les métropoles et agglomérations dotées d’un nombre important de bureaux de vote, a-t-on expliqué de même source. Assurant la sécurité des sièges concernés par le référendum avant même l’ouverture des portes, les unités des services de police contribueront également à la sécurisation de l’escorte des urnes à l’issue du vote qui se déroulera dans des conditions sanitaires exceptionnelles et selon un protocole de prévention en raison de l’expansion du coronavirus, a conclu le communiqué.