J.M

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique AbdelbakiBenziane a affirmé mardi à Oran que le référendum sur l’amendement de la constitution est l’occasion rêvée pour le peuple algérien qui a longtemps aspiré au changement. Cette fois-ci, il a cette chance de voter sur la révision qui mettra les bases de la nouvelle ligne politique du pays, avec un nouveau mode gouvernance, et de nouvelles mesures contre la corruption.
Le ministre a profité de ce meeting animé à la salle de Cinéma Sâada, les Algériens à aller voter en masse afin de permettre au projet de l’avenir du pays de démarrer.
Selon lui, le projet d’amendement de la Constitution, soumis à la consultation populaire le 1er Novembre prochain, assure des acquis sans précédents à la société algérienne, a affirmé le ministre.
« Ces acquis ne se limitent pas uniquement aux volets des libertés et la consolidation de la participation de la société, mais concernent également le volet du renforcement de l’identité nationale et de l’immunisation de ses composantes, en plus de garantir l’indépendance et l’équilibre des pouvoirs », a-t-il ajouté.
Il s’agit aussi de mettre l’administration au service des administrés, dans le respect de la neutralité et de la transparence, de renforcer le pouvoir de l’Etat dans la lutte contre la corruption, de moraliser la vie publique, en plus de la consécration de l’obligation de rendre compte dans tous les domaines.