A.Sahraoui

Crée en la saison sportive 2010/2011, le Club Sportif Amateur de Aïn El Turck, essaie depuis de sortir du palier du championnat de Wilaya (Oran) mais toutes ses tentatives pour atteindre cet objectif, sont restées vaines, malgré qu’il ait à plusieurs saisons, été, tout proche du but en se classant en seconde position. Devant les difficultés surtout financières, qui ont freiné la bonne volonté et l’ardeur des fondateurs de ce club de la côte Oranaise, ces derniers en 2017, passèrent le flambeau à une nouvelle direction sous la conduite de Mer Bouchakour qui avait en fait rejoint le club en 2012/2013. Après une année à la tête de la formation, et devant le manque de moyens financiers, qui gênaient les efforts du président et de son staff, pour une meilleure prise en charge de toutes les catégories, il fut décidé lors de la saison 2018/2019, de dissoudre la catégorie des « Séniors ». Pour le président Bouchakour, « cette décision, ne fut pas prise de gaieté de cœur, mais la situation financière du club, nécessitait cela.
Sur les trois saisons, où j’ai pris les rênes, notre club n’a pas était gâté par les pouvoirs publics et n’a reçu des subventions que deux saisons sur trois. Je m’explique, depuis ma prise de fonction en 2017, l’APC, nous a subventionné, qu’une seule saison, la DJS a quant à elle, été à la hauteur, alors que l’APW, ne nous a subventionné que deux saisons sur trois ». Concernant, les sponsors, il ajouta « pour les sponsors, quelques établissements, que nous remercions au passage, nous ont apporté de l’aide, mais leur apport était insuffisant pour gérer convenablement une association ambitieuse ». Continuant sur sa lancée, il affirma que « malgré toutes ses difficultés, nos catégories « Jeunes », ont pu sortir du lot en se classant toutes en deuxième position » Il est à savoir ajouta-t-il, que le « CSAET, a réussi à faire émerger des joueurs, qui font aujourd’hui les beaux jours des formations de la ligue 1, à l’exemple des Bekkouche et des frères Zaouchi, qui sont au CR Belouizdad (espoirs) et en Equipe Nationale des U20, de Ghrib, Bouchakour et Adli au MC Oran (espoirs), de Chadli au SCM Oran (espoir) ». Concernant l’avenir du club, le président Bouchakour, nous affirma « que nous continuerons à servir ce club et nous ne ménagerons aucun effort pour le hisser vers des paliers supérieurs, mais faut être honnêtes et réalistes, pour cela il nous faudra des moyens financiers plus conséquents de la part de tous et surtout des autorités locales. Nous donnerons la priorité à la formation des jeunes, qui seront bientôt les portes drapeaux du club en la catégorie des « Séniors ». Avant de clore l’entretien, le premier responsable de la formation, nous avoua que son club n’a pas de dettes et qu’il tient à remercier tous ces collaborateurs et les entraîneurs de toutes les catégories, pour les efforts accomplis durant de la saison. Les jeunes « rouge et noir » attendent avec impatience la fin de la pandémie du coronavirus covid19, pour retrouver leur stade fétiche Ahmed Zabana de Aïn El Turck.