J.Moncef

Le tribunal criminel d’appel a déclaré l’extinction de l’action publique, du dossier mettant en cause le dénommé R.KH, poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation pour cause de son décès au niveau de la maison d’arrêt. Jugé en première instance par le tribunal criminel en date du 28.11.2019, il est décédé moins d’un mois après en date du 12.12. 2019.
R.KH était poursuivi pour le crime qui a eu pour théâtre la localité d’El Hassi le 28.1.2016. Il a tué son beau-frère. R.Kh., originaire de batna et résidant au niveau de cette ville avec son épouse originaire d’Oran a vu sa vie basculé lorsque cette dernière l’a quitté emmenant avec elles ses deux enfants âgés de 4 ans et 1 ans. L’épouse de R.Kh a même obtenu le divorce. Une situation qui pèsera sur ce père de famille âgé de 55 ans qui de plus présente des troubles psychique. Il entame alors un voyage sur Oran en prenant avec lui une arme à feu chargé de trois coups. En arrivant il descend dans un hôtel de fortune puis va rendre visite à ses enfants, sa belle-mère de même que son épouse accepteront, mais lorsqu’il reviendra une nouvelle fois demandant après ses enfants on lui opposera un niet catégorique. Se sentant frustré il reviendra 24 heures plus tard, une dispute éclatera alors entre R.KH et les voisins et les membres de de sa belle-famille dont son beau-frère G.A qui reçut un coup de feu mortel. R.KH, a pris la fuite vers la wilaya de Batna en jetant l’arme du crime à proximité de la gare routière. R.KH ayant pris le temps de réfléchir, s’est rendu de lui-même aux services e la gendarmerie de Batna. Il a été transféré vers Oran, pour être jugé. Confronté aux faits il ne les niera pas. Il avait été condamné à 15 ans de réclusion après que le parquet avait requis à son encontre la perpétuité.