S.O/H.N

Le Front Nationale des Libertés « FNL », votera par « Oui » pour le projet de révision de la constitution, lors du référendum du 1er novembre prochain, à appris « Cap Ouest » auprès de son secrétaire général, M. Mohammed Zerrouki.
« La décision du FNL, de voter en faveur du projet de révision constitutionnelle, émane d’une conviction sur la nécessité d’un changement profond, soutenu dans ce nouveaux projet exprimé à maintes reprises par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune et la volonté qu’exprime tout le gouvernement dans son travail sur le terrain », a déclaré M. Zerrouki.
Le SG du FNL a par ailleurs, indiqué que son parti n’a pas quitté la scène politique, mais qu’il a été poussé vers l’exclusion suite à des pressions exercées par l’ancien régime, qui selon lui, a tout fait pour dévaloriser son parti en l’empêchant de l’émerger en usant de la faraude à l’exemple des précédentes élections législatives. Aujourd’hui, estime M.Zerrouki, « Le FNL, tente de se constituer en tant qu’une partie prenante dans l’évolution de la scène politique nationale et aider la réussite du référendum populaire sur le projet de la révision constitutionnelle, que le parti à décider de voter en sa faveur lors de la réunion de son bureau national, grâce notamment à ce qu’il apporte comme changements en prenant compte des revendications du « Hirak », sans oublier les dimensions liée à la lutte contre la corruption , la séparation des pouvoirs, la concrétisation des libertés et la promotion du rôle de la société civile ». Il a appelé dans ce sens, les citoyens à voter par « Oui », afin de permettre au Président de la République de mettre en place son programme sur le terrain et tenir ainsi ses promesses aux électeurs, avant de porter des jugements hâtifs. « Nous avons perçu en les multiples déclarations du Président de la République, une volonté d’un changement réel, nous ne pouvons qu’adhérer à cette volonté qui met l’intérêt d’une citoyen et du pays dans les priorités, nous aspirons tous à une Algérie Nouvelle. », indique notre interlocuteur. Il ajoute, qu’en dépit de quelques réserves sur certains codes de loi, mentionnés dans ce projet, les grandes lignes sont d’un renouveau prometteur, notamment les propositions permettant la concrétisation des libertés collectives et individuelles ainsi l’établissement d’un Etat de droit. Le SG du FNL a révélé, par ailleurs à « Cap Ouest », qu’il tiendra ce Samedi une conférence de presse avec les cadres de son parti, pour discuter de sa position vis-à-vis du nouveau projet de révision de la constitution et la situation générale du le pays. Cette rencontre avec la presse, sera aussi l’occasion, de répondre à certains détracteurs qui ont accusé le parti à tort, après sa décision aujourd’hui de s’aligner sur les position du gouvernement.