Jalil M.

C’était hier le jour « J » pour les candidats du baccalauréat session 2020, des épreuves qui se déroulent dans des conditions inédites causées par cette pandémie de Coronavirus qui met le monde entier sur le qui-vive.

A Oran c’est le wali Messaoud Djari qui a donné le coup d’envoi des épreuves, au lycée Allal Mohamed. Toutes les conditions nécessaires notamment celles liées aux gestes barrières ont été réunies avec une parfaite organisation constatée à travers plusieurs centres.
C’est donc sous un dispositif sécuritaire et surtout sanitaire renforcé, que les candidats, toutes branches confondues, ont entamé le premier jour des examens. Selon les premières impressions, les sujets qui leur ont été proposés ont été plutôt abordables, à noter que les questions de cette année, sont choisies selon les cours des deux premiers trimestres seulement. Contrairement au BEM, le taux d’absentéisme n’est pas très élevé au BAC, selon les fiches des responsables de centres d’examens, le taux officiel sera rendu public dans les heures à venir. En chiffres, 20.939 candidates et candidats passent les épreuves durant ces 5 premiers jours de la semaine, dans les différentes filières. Ils sont répartis sur les 68 centres d’examen. Parmi ces candidats on notera 5923 candidats libres,1 141 salles ont été réservées, soit une moyenne de 20 candidats par classe et 27.601 encadreurs ont été mobilisés pour garantir la bonne marche de l’examen.Dans le cadre du protocole sanitaire, les candidats et les encadreurs ont subi le test de température avant leur entrer au centre.