Une convention de partenariat et de coopération a été signée mardi à Relizane entre le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels, le ministère délégué chargé des Petites entreprises et le complexe intégré des métiers de textile « Tayal » de Sidi Khettab (Relizane) pour l’intégration et l’accompagnement des stagiaires du secteur de la formation professionnelle dans ce complexe.

L’accord signé au siège du complexe intégré des métiers de textile « Tayal » de Sidi Khettab, en présence de la ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Hoyam Benfriha, du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Micro-entreprises, Nassim Diafat, et de l’ambassadrice de Turquie en Algérie, Mahinur Ozdemir Goktas, comporte l’intégration au complexe des diplômés des centres de formation professionnelle dans les spécialités textiles et confection et leur accompagnement pour créer des entreprises de sous-traitance, outre l’ouverture de spécialités liées à la filière textile au niveau du complexe intégré des métiers de textiles, réalisé dans le cadre du partenariat algéro-turc.
La ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels a souligné, dans une allocution pour la circonstance, « que cet accord couronne le processus de coordination entre le secteur et les représentants du complexe intégré des métiers de textile visant à adapter la formation professionnelle aux exigences du marché de l’emploi avec une main d’œuvre qualifiée pour accompagner des projets d’investissement dans le domaine du tissage et de la confection. »
« Ce domaine stratégique recèle des compétences importantes pour développer l’économie nationale », a affirmé Mme Benfriha, ajoutant que la signature de cette convention coïncide avec le lancement des nouvelles mesures contenues dans la loi portant sur la formation par apprentissage qui répond parfaitement aux besoins de l’économie, facilite l’employabilité des jeunes formés et permet aux entreprises économiques le recrutement direct des apprentis diplômés. »
Ce partenariat offre une opportunité et un espoir nouveau aux jeunes et s’inscrit dans le cadre des démarches du Gouvernement visant à développer l’économie, faciliter l’insertion professionnelle des diplômés des établissements de formation et de l’enseignement professionnels, soit pour décrocher un emploi dans des entreprises économiques ou créer des entreprises en bénéficiant des expériences acquises dans ce domaine.
La ministre a qualifié ce partenariat de « réelle opportunité » pour la formation et l’initiation de 6.000 jeunes de la wilaya de Relizane et de wilayas limitrophes, couronnée par le recrutement de plusieurs d’entre eux ce qui contribuera à l’insertion sociale et professionnelle et au soutien à l’économie nationale.
Pour sa part, le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises a indiqué que cette convention constitue, dans un premier lieu, un acquis pour tous les jeunes surtout les diplômés des centres et instituts de formation professionnelle, affirmant que tous les dispositifs de soutien à l’emploi sont prêts à financer les jeunes et les diplômés des établissements de la formation professionnelle pour créer des micro-entreprises et à les accompagner.
Nassim Diafat a situé l’importance des stratégies d’avenir des entreprises et partenariats algéro-étrangers basées sur la sous-traitance avec les micro-entreprises.

695 établissements assurent la formation dans la filière du textile
Au moins 695 établissements au niveau national assurent la formation dans la filière du textile et de l’habillement, a indiqué mardi à Relizane la ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels Hoyam Benfréha. « Le secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels prend en charge les formations dédiées spécialement à la filière des textiles et de l’habillement, à travers les 695 établissements de formation répartis sur différentes régions du pays, » a indiqué, lors d’une conférence de presse, la ministre qui était accompagné du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Micro-entreprises, Nassim Diafat.
« La filière du textile et de l’habillement revêt une importance de taille dans le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels, de même qu’elle suscite un vif intérêt au niveau des différents centres et instituts de formation professionnels, grâce à l’ensemble des efforts déployés dans le domaine pédagogique, à travers la modernisation des équipements et l’augmentation du niveau des ressources humaines et financières », a-t-elle déclaré.
« Nous avons observé une évolution palpable du nombre de diplômés des centres de formation professionnelle dans la filière du textile et de l’habillement. Près de 18.000 apprentis issus des différents établissements de formation à travers le pays ont décroché des diplômes au titre de l’année 2019, » a souligné la ministre.