Hamra Fouzia

Les souscripteurs au programme des 80 logements LPA, sis face à l’université USTO, ne pouvaient plus attendre, ni se fier encore aux promesses du promoteur, sur une proche remise des clés de leur logement. Vendredi, 34 familles parmi les souscripteurs à ce programme ont investi leurs logements finis, en attendant les travaux de VRD du site qui ne sont pas encore finalisés. Hier matin, devant le chantier des 80 logements, un rassemblement houleux a été observé par les souscripteurs notamment les chefs des familles qui avaient pris possession des logements. « Nos femmes et nos enfants sont séquestrés par le promoteur qui a donné ordre aux agents de sécurité de ne laisser personne entrer et toute personne qui sort ne doit pas revenir. Nous n’avons pas pu faire parvenir à manger à nos femmes et nos enfants. », diront les protestataires. A partir des balcons des logements ont voyait des femmes qui criaient demandant à leur mari de les rejoindre et de leur apporter à boire et à manger. « Il n’est pas question qu’on sorte de nos logements. » disent les protestataires expliquant, « cela fait 07 ans que nous attendons de recevoir nos logements que nous avons payé au prix fort, pas au prix du LPA. En sus du dessous de table versé en espèce, la majorité d’entre nous ont eu recours à un crédit bancaire qu’ils sont entrain de rembourser en même temps que le payement de la location des appartements qu’ils habitent en attendant de recevoir le logement payé dans sa totalité. Cela fait 07 ans que la situation traine, à chaque fois le promoteur nous avance une date de livraison des clés mais le jour J, il y a toujours une excuse qui est donnée et parfois on ne trouve même pas d’interlocuteurs. » dira un des souscripteur à ce programme. D’autre avanceront qu’il était prévu que la remise des clé se fasse en 2016, puis a cause des VRD le promoteur a dit que la livraison se fera à la fin de l’année 2019, voilà que nous somme à la mi-2020 et nous sommes toujours dehors. Hier les protestataires qui ont fermé la route à la circulation ont demandé l’intervention du chef de la daira de Bir El Djir. Ils ont également exigé la venue du promoteur Kadri, toutefois ils étaient résignés à ne pas quitter les logements qu’ils avaient investis car étant les leur. Signalons que le projet des 80 logements LPA face université USTO, est un des premiers à Oran ayant démarré en 2013. Il est situé dans un endroit stratégique à forte valeur foncière, d’où le prix de vente double du prix décrété pour ce type de logement le LPA. Bien que cela soit contraire à la loi, les souscripteurs ont accepté de payer le prix fort pour un logement qu’ils attendent depuis 07 ans. Hier, suite à la protestation houleuse des souscripteurs le promoteur est venu à leur rencontre. Il s’est engagé par écrit à leur livrer les logements le 15 aout prochain.