Hamra Fouzia

L’été demeure la saison de la sécheresse pour les oranais en dépit des projets à coups de milliards de dollars du secteur de l’hydraulique, la station de dessalement et le grand projet du MAO.

La SEOR, la société gestionnaire de l’eau potable, est chaque jour que dieu fait, blâmée par les citoyens. « Il y a 08 jours que l’eau potable est coupée, la situation est insupportable, nous avons renoué avec les jerricans et le recours aux colporteurs et les citernes d’eau dont nous ne savons même pas l’origine ni la qualité. » dit un habitant du quartier « Bruni ».En fait c’est toute la zone de hai El Badr, soit Brunie, Chaulet, cité petit et même Eckmhul qui est sans eau depuis 08 jours disent des riverains. « Les propriétaires de villas remplissent les bâches d’eau et peuvent tenir plusieurs jours, mais les habitants des immeubles comme ceux résidants à la cité bruni, sont obligés de faire monter les jerricans, une corvée que généralement les enfants et les papas assurent.», avance un jeune homme justement rencontré portant deux jerricans d’eau. Du coté est, de la wilaya d’Oran, à Hai El Yasmine et Hai Belgaid, dans la commune de Bir El Djir, la situation est la même. « Nous n’avons pas reçu l’eau depuis plus de 08 jours.» affirment les habitants de la cité El Waffaa à Hai El Yasmine 2. « Nous avons tenté de contacter la SEOR, mais en vain le numéro des réclamations ne répond pas. » disent les habitants de cette cité qui ont eu recours aux réseaux sociaux pour se faire entendre. Interrogée a propos de ces coupures d’eau potable, la chargée de la communication de la société des ressources en Eau de la wilaya d’Oran SEOR indique que « Les coupures touchant les quartiers de la partie Ouest d’Oran sont dues à une panne dans la station de pompage deBoutlelis, chargée justement d’alimenter cette zone de la ville.». Notre interlocutrice a fait savoir que « Les services techniques de la SEOR se chargent de réparer cette panne.». Elle soutiendra « Que les services de la SEOR font de la « gymnastique», pour satisfaire les abonnés en cette période où les quantités d’eau reçues pour la wilaya ont baissés à cause des pannes répétitives au niveau de la SDEM d’El Mactâa, gigantesque installation alimentant toute la partie Est de la wilaya, et qui est à l’arrêt depuis le mois de février 2019. ». La chargée de communication de la SEOR a indiqué que « La SEOR est obligée de couper l’eau pour les quartiers situés dans les parties basses afin que cette denrée vitale parvienne aux quartiers situés dans les parties hautes.». Elle soulignera que le confinement a fait que les citoyens consomment plus d’eau notamment pour assurer l’hygiène en cette période de pandémie du COVID 19.». Signalons que la SEOR avait annoncé une plage horaire de distribution de l’eau potable de 18 heures, de 05h00 à 23H00. Les pannes de la station d’El Mactaa et les éclatements répétitifs de la canalisation ont fait que ce programme n’a pas été exécuté et que la perturbation de l’alimentation en eau potable perdure à Oran.