Fetati Loubna

Sur les ondes de la radio locale « El Bahia », le Dr M.Boukhari, a fait des déclarations fracassantes sur l’évolution de la pandémie du Coronavirus COVID 19, dans la wilaya d’ Oran. Le Dr M. Boukhari qui est le chef du service de la prévention à la direction de la santé et de la population (DSP), s’est dit outré par le comportement irresponsable des citoyens face à cette pandémie. Dans le but de provoquer une prise de conscience du danger de la situation, le Dr Boukhari a révélé des statistiques jusque là méconnus. « 1500 cas confirmés de coronavirus ont été enregistrés à Oran depuis le 18 mars dernier dont 300 en attente des résultats des tests PCR et que l’EHS pédiatrique de canastel a enregistré 73 cas d’enfants positifs au covid 19 âgés de 01 mois à 16 ans, en expliquant que le personnel soignant est épuisé, avec quotidiennement jusqu’à 40 personnes faisant la queue pour se faire soigner pour les tests.» lancera le Dr Boukahri sur les ondes de la radio locale, indiquant que « le dépistage massif pourrait révéler que 35% de la population oranaise est porteuse du covid 19. ». Une déclaration qui donne des sueurs, mais très probable vu le laisser aller de la population qui fait preuve d’indiscipline et de relâchement dans l’application des mesures de préventions, sans parler d’une grande partie des citoyens qui ne croient même pas à l’existence du coronavirus. Oran connait une hausse fulgurante des cas de contamination du coronavirus, selon les experts. La situation épidémiologique fait état de 64 nouveau cas ces dernières 48heures. Le Dr Boukhari mettra en avant les comportements irresponsables de la population qui s’est relâchée et ne respecte plus aucunes mesures de précautions, relevant que « 60 à 70 % des mesures de précautions et de prévention ne sont pas respectées, comme le port du masque et la distanciation sociale.». Il se dira outré de voir des cafés ouvert, des célébrations de mariages et des gens qui se regroupent le soir sans aucunes distanciations et sans gestes barrières. Le DR Boukhari ne cachera pas « qu’on se dirige vers une situation de hors contrôle.».