Boualem. Belhadri

Dans le cadre des opérations planifiées sur budget de l’Etat et au titre du fonds commun des collectivités locales et du fonds de solidarité avec les collectivités locales, plusieurs opérations d’amélioration des conditions de vie des populations rurales de la wilaya d’Ain Temouchent, tous secteurs économiques confondus, ont été lancées. Viennent en première position, sur décisions des hautes instances du pays, les zones d’ombre, les fermes et les petits douars. Les projets d’alimentation en eau potable occupent la première place dans les préoccupations des populations rurales et des autorités compétentes. En seconde position c’est le désenclavement, l’éclairage public et le gaz qui sont demandés par les populations du monde rural. Aujourd’hui l’on a aimé rapporter l’enthousiasme ressenti par les habitants de Âlaila, El Bardji, Belhachemi, Bendouma, Boukacem El Khelaifa et Hasni Laouadj, dans la commune de l’Emir Abdelkader (35 km au nord ouest d’Ain Temouchent). Ils viennentd’apprendre le début des travaux de projets d’alimentation del’eau potable, des chantiers à livrer pour bientôt. Les entreprises ouvrent les tranchées et procèdent à la pose des conduites. Les habitants des zones d’ombre voient mieux et sont pressés de voir le précieux liquide couler dans les robinets.