Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi a affirmé jeudi l’implication des mosquées dans l’initiative de distribution de masques aux citoyens à partir du premier jour de l’Aïd El Fitr, appelant à s’engager en faveur des mesures de distanciation sociale et du remplacement des visites aux proches pendant l’Aid par la communication à travers les nouvelles technologies. Invité à la Chaine 1 de la Radio nationale, M. Belmehdi a précisé que son secteur « s’est engagé dans l’effort de mise en œuvre des décisions du gouvernement visant à imposer le port des masques à partir du premier jour de l’Aïd El Fitr, en distribuant des masques aux citoyens », ajoutant qu’il avait adressé des instructions à toutes les directions de wilayas et les mosquées à l’effet de s’impliquer dans les campagnes de sensibilisation des citoyens à l’obligation de porter ces masques et de respecter les mesures de distanciation sociale.
Soulignant que la commission de la fatwa « a émis une fatwa à propos de la nécessité de remplacer la visite des parents et des proches pendant les jours de l’Aïd par les moyens de communication modernes », M. Belmehdi a appelé les citoyens à « s’engager en faveur des mesures de prévention et de distanciation sociale », réaffirmant que la prière de l’Aïd devrait se faire cette année à domicile. Après avoir rappelé que le monde entier « étudie actuellement la possibilité de renouer avec l’activité en s’engageant à respecter la distanciation sociale et les mesures de prévention », le ministre des Affaires religieuses a affirmé que la Commission nationale de l’observation du croissant lunaire qui se réunira vendredi pour observer le croissant de Choual, « prendra toute les mesures de prévention nécessaires en réduisant le nombre de commissions d’observation à travers les wilayas et celui des invités et des chouyoukhs réunis à Dar El Imam (Alger) ». Le même responsable a saisi l’occasion pour défendre les décisions de la Commission de la fatwa, évoquant, à ce propos, la possibilité de créer un Haut conseil de la fatwa en Algérie. Par ailleurs, M. Belmahdi a abordé d’autres questions telle la difficulté d’organiser cette année la saison du Haj ainsi que les opérations de désinfection lancées par son secteur au niveau des mosquées.