Boualem. Belhadri

Les établissements de confinement de malades suspectés atteints de coronavirus se multiplient, dans la wilaya d’Ain Temouchent. Les autorités compétentes ont vu la nécessité d’agir dans cette direction et c’est bien.
En plus des établissements hospitaliers d’El Amria, de Benisaf qui sont destinés pour las cas avérés porteurs du virus de la maladie Covid-19, les établissements de la formation professionnelle, les complexes et résidences touristiques ont été mis à la disposition des autorités de la wilaya pour les transformer en hôpitaux ou structures de confinement à l’instar du complexe thermal de Hammam Bou Hadjar, du village touristique Dorian Beach Club de Terga, le centre de formation de Chaabet El Lehem, l’hôtel de la plage de Madrid (Benisaf) et autres sites. Cependant selon une source sûre, parvenue à notre rédaction le mercredi 25 mars 2020 aux environs de 18h40mn, la cheffe de l’exécutif de la wilaya d’Ain Témouchent, devait se rendre à Madrid Plage pour visiter des personnes suspectées atteintes du virus Corona et ayant un lien de parenté avec un homme malade natif de Sidi Safi (08 Km au sud-ouest de Benisaf). La visite a pour but de s’enquérir sur les conditions de leur prise en charge pendant leur séjour. Aussi l’autorité de la wilaya saisira cette opportunité pour informer les pensionnaires de la désignation d’un staff de médecins devant être assujettis à un planning de permanence pendant six jours. En sus d’autres sources d’information ont rapporté que des dizaines de cas suspectés porteurs du virus sont admis à l’hôpital de Benisaf.