Boualem. Belhadri

Durant la matinée de jeudi dernier, des automobilistes devant quitter la partie sud-ouest d’Ain Temouchent pour se rendre à Ain El Kihel, Bensakrane étaient obligés de rebrousser chemin à hauteur du pont d’Oued Sennane et la station d’essence à quelques dizaines de mètres. Un barrage de la gendarmerie était dressé au croisement de routes en amont du pont, près de la cave Dufaud. Selon des informations recueillies sur les lieux, 28 familles de la ferme de l’ex domaine autogéré, résidantsdans des habitations précaires à proximité d’Oued Sennane ont fermé la circulation de la route au niveau de cette articulation importante qui mène à Ain El Kihel, Sidi Ben Adda, Ain Tolba, Tlemcen. Aux environs de 16 heures, le même jour, la circulation a été rétablie et il n’y avait que le véhicule de la gendarmerie qui stationnait au niveau du pont.
Sans demander les autorités locales, tous les témoins rencontrés sur notre passage parlaient de doléances liées au problème de logements. Selon une indiscrétion, ces habitants se sont implantés dans cette partie attenante à Oued Sennane ont trouvé refuge depuis une dizaine d’année. Maintenant ils réclament des logements sociaux ou un programme de logements ruraux.