Jalil M.

Cheval de bataille pour le ministère de l’Habitat, le programme des logements location-vente de l’agence AADL continue à faire couler beaucoup d’encre. A Oran des milliers de souscripteurs organisent régulièrement des sit-in devant le siège de la wilaya pour dénoncer le retard enregistré dans les travaux au niveau de leurs sites respectifs, appelant les responsables de la wilaya à exercer plus de pression sur les entreprises réalisatrices pour augmenter la cadence du travail.

Il faut dire que des projets aussi importants sont parfois accordés à des entreprises qui ne répondent pas aux critères requis par le cahier des charges. Chose que les bénéficiaires des cités AADL Ain El Beida et autres ne vont pas nier. En effet, plusieurs anomalies sont à déplorer au niveau des groupements nouvellement réceptionnés, avec des fissures, des travaux bâclés et des éclatements des eaux usées. Et ce faute de suivi et contrôle rigoureux.
Dans cette optique, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Nasri a instruit les cadres de son secteur de finaliser la réalisation des projets programmés dans le cadre de la formule de vente par location « AADL » en respectant les délais fixés dans le cahier de charges.
Lors d’une réunion avec les cadres de son département, le ministre a insisté sur l’impératif d’examiner tous les obstacles entravant l’avancement de ces projets tout en assurant la qualité prévue par le cahier de charges.
La réunion a évoqué, entre autres, le taux de réalisation des projets « AADL » à travers tout le territoire national outre la manière d’accélérer leur accomplissement « projet par projet ».
A ce propos, M. Nasri a appelé à parachever la réalisation de ces projets, à respecter les délais fixés dans le cahier de charges et à examiner les différents obstacles auxquels font face lesdits projets tout en assurant la qualité prévue dans le cahier de charges ».
Par ailleurs, le premier responsable du secteur a instruit les responsables de ne plus remettre des promesses de remise de ces projets sans vérifier la qualité des logements remis notamment en ce qui concerne l’aménagement.
La réunion a été également l’occasion pour recenser les projets s’inscrivant dans le cadre des équipements publics. A cet effet, une réunion sera programmée dans les prochains jours.
Dans le même contexte, M. Nesri a instruit les directeurs régionaux de l’agence AADL (Annaba, Constantine, Oran, Alger Ouest, Alger Est et Ouargla dans le Sud algérien), quant à la nécessité d’inspecter tous les logements avant leur livraison et de programmer des sorties sur le terrain en vue d’inspecter la qualité des logements, en compagnie des représentants des souscripteurs, si possible.
De son côté, le directeur général de l’AADL et les directeurs régionaux de l’AADL ont affirmé leur profond souci de déployer tous les efforts en vue de l’achèvement de tous les projets en œuvrant sérieusement au service du souscripteur.
Ont pris part à cette réunion le secrétaire général du ministère de l’Habitat, le directeur général du logement, le directeur général de l’Urbanisme et de l’architecture, le directeur général des équipements publics, le directeur du logement promotionnel, le président directeur général de l’Organisme nationale de contrôle technique des constructions (CTC), le directeur général de l’AADL et les directeurs régionaux de l’AADL (Annaba, Constantine, Oran, Alger Ouest, Alger Est et Ouargla).