F.B

Le wali d’Oran Abdelkader Djellaoui, a inspecté hier le chantier des 900 logements sociaux dans la localité de Misserghine. Un projet en cours de finition destinés à la résorption de l’habitat précaire. Ce projet est réservé aux habitants du quartier des Planteurs, dans le cadre de l’opération « Spécial Les Planteurs ». Le projet en question devait être livré en 2019, enregistrant un retard, il ne sera livré qu’au mois de mars. Rappelons que le premier programme de la résorption de l’habitat précaire enregistré au niveau national a concerné le quartier des planteurs. Il a été lancé en 2013. Il s’agit du programme de 11.000 logements pour l’éradication de l’habitat précaire dans ce quartier. Une première opération de relogement de 500 familles, résidant dans ce quartier a été effectuée, le mois d’octobre 2014. Au niveau du chantier des 900 logements le wali a donné instruction au directeur de l’OPGI, de rattraper le retard et d’installer les entreprises chargées de l’aménagement extérieur. Il Sommera, le même responsable de coordonner avec les services de la DLEP, pour réceptionner le lycée en cours de construction dans les plus brefs délais. La cité des 900 logements devra être dotée des structures d’accompagnement nécessaires pour ces futurs occupants. Par ailleurs au niveau du chantier des 144 logements destinés aux enseignants universitaires, le wali aura une agréable surpris puisque les travaux de réalisation de ces logements ont été finalisés. Il donnera alors instruction pour activer dans les travaux de viabilisation et d’aménagement extérieur afin que la livraison se fasse dans les délais promis.