R.A

En visite au commandement de la Gendarmerie nationale, le général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-major de l’ANP, a prononcé une nouvelle allocution devant les cadres et membres du Commandement de la Gendarmerie nationale.
D’emblée, le général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah est revenu sur le rendez-vous électoral crucial du 12 décembre prochain. Il affirme, dans ce contexte, que « c’est l’élection présidentielle du 12 décembre 2019 qui dessinera les contours de l’Algérie nouvelle, tant souhaitée par les générations de l’Indépendance, une Algérie dont les principes de Novembre sont ancrés ».
Pour le Chef d’Etat-major de l’ANP, la prochaine présidentielle représente une « étape très importante dans le processus de l’instauration d’un Etat de droit et de lois. Un Etat dont les enfants fidèles feront sa gloire ».
Le chef d’état-major de l’ANP a souligné que l’esprit de Novembre « est le repère qui a guidé le Haut Commandement Moudjahid de l’ANP et grâce auquel les vaillants Chouhada et braves moudjahidine ont tracé leur voie ».
Pour le vice-ministre de la Défense nationale, « dans l’esprit de cet accompagnement éclairé et conscient de l’intérêt présent et futur de l’Algérie, nous nous sommes attelés à l’éradication des têtes de la bande, puis à la neutralisation de ses ramifications et relais à travers la lutte contre les foyers de corruption, ce qui nous a amené à accompagner la justice de manière totale, avec tout ce que le mot accompagnement implique, à savoir, lui ouvrir la voie afin de s’acquitter de son devoir national, en toute liberté, intégrité et engagement. Car, le succès de la lutte contre la corruption fait partie intégrante de l’accompagnement sincère et global du peuple algérien et de toutes les institutions de l’Etat algérien ».