Z.M

Est-ce la fin d’une longue paralysie du secteur de l’éducation et principalement du cycle primaire ou les enseignants assuraient des cours à raison de deux jours par semaine, le dimanche et le jeudi, une situation, ubuesque qui dure depuis le 6 octobre dernier. Selon un communiqué de la coordination des enseignants, une suspension du mouvement de protestation est observée pour l’heure en attendant ce qui ressortira des prochaine des rencontres prévues entre enseignants et ministère de l’éducation.
La Coordination nationale des enseignants primaire a décidé de suspendre temporairement la grève, qui paralyse, depuis octobre dernier, plusieurs écoles primaires. La suspension a été décidée, en attendant la deuxième réunion nationale entre les membres de la coordination et les représentants du ministère de l’Education nationale, informe la Coordination. La Coordination des enseignants du primaire, a indiqué, dans un communiqué, que la grève sera « suspendue temporairement » et que la poursuite de ce mouvement de protestation aura lieu après les vacances d’hiver. Les enseignants grévistes comptent également programmer les examens du premier trimestre.
Ces derniers envisagent, cependant, de renouer avec ce mouvement chaque lundi après les vacances scolaires. Dernièrement, le ministère de l’Education nationale, avait annoncé, une série de mesures au profit des enseignants du cycle primaire. Cette décision est survenue suite à la réunion ayant regroupé les responsables de la tutelle avec les représentants des enseignants mercredi dernier. Ainsi, le ministère de l’Education nationale a visiblement réussi à calmer la colère de ces derniers.