Boualem. Belhadri
Selon un représentant de la caisse nationale d’assurance chômage (CNAC), de la wilaya d’Ain Temouchent, 23 porteurs de projets, des petits métiers mis en route, depuis peu et qui nécessitaient une formation soutenue, d’une semaine, ont été pris en charge dans le cadre des missions de l’organisation internationale de travail (OIT) qui possède un bureau (BIT) à Alger. Il s’agit d’un accompagnement et coaching des jeunes et renforcement de leur employabilité qui est ciblée à même de pouvoir les aider à vouloir acquérir une mise à niveau de leurs connaissances en matière de gestion de leur entreprise, de mise en relation avec l’environnement que composent les différentes entités administratives, économiques, fiscales et parafiscales, commerciales et organisationnelles. Certainement, les inspections de travail, la direction de commerce et les dispositifs d’aide et d’insertion des jeunes en milieu professionnel auraient songé à vouloir former des encadreurs qui prennent le relai des formateurs du BIT.