Plus de 3 milliards soutirés à des victimes à Oran

Arnaque à l’héritage sur la toile

323

Z.M

Croyant facilement ce qui leur est dit, certaines personnes crédules mais aussi cupides, tombent souvent dans les pièges de certains individus rusés qui leur soutirent avec une facilité déconcertante, des sommes d’argent.
C’est le cas de cette affaire traitée par l’équipe du département de la police scientifique de la sureté de wilaya d’Oran, qui vient de démêler une sombre histoire d’escroquerie qui a permis de soutirer plus de 3 milliards de centimes à des personnes qui ont eu la malchance de tomber sur cette vieille arnaque aux sentiments dont sont passés « maitres » certains nigérians et sénégalais.
En effet, l’arnaque via la toile, notamment sur les réseaux sociaux, comme facebook et watsap a a marché avec des citoyens qui ont cru au message de cette femme d’ancien ministre d’un pays africains, mort depuis et qui lui aurait laissé la somme de 2 millions de dollars en héritage. Son retrait de son pays d’origine, nécessite selon le montage de l’arnaque à faire des démarches auprès des tribunaux en monnayant les services d‘un avocat. Pour ce faire, l’héritière fait appel aux âmes charitable qui voudraient bien lui venir en aide et lui avancer, des sommes d’argent en dinars pour débloquer sa situation financières.
Selon le dossier de police, une femme d’affaires à Oran est tombée dans ce piège comme d’autres personnes aussi naïves que cupides.
Ainsi selon la cellule de communication auprès de la sureté de wilaya, des sommes allant de 50 à 180 millions voire plus ont été déposées dans un compte postal au nom d’un complice algérien habitant une des wilayas du sud du pays et qui faisaient les retraits des sommes versées par les victimes.
Après un dépôt de plainte d’un plaignant, le pot aux roses fut découvert et le complice a été arrêté dans un bureau de poste au moment ou il retirait une somme d’argent estimée à 180 millions de centimes déposée pons de retraits par une des victimes.
La fouille des domiciles des deux escrocs complices, a permis aux enquêteurs de la police judiciaire de la sureté de wilaya d’Oran, de découvrir de nombreux récépissés de poste ainsi que des téléphones portables et une somme d’argent estimée à, 18 millions de centimes, 55 euros et 10 bons des retraits postaux.
Le cerveau du duo âgé de 30 ans, a été arrêté alors qu’il roulait à bord d’une Renault symbole en toute quiétude.
Les deux mis en cause devront méditer sur leurs actes d’escroquerie devant les instances judiciaires, ils sont actuellement en détention.