Par B.Boukleka
Dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine et suite à la demande formulée par le gouvernement nigérien, une nouvelle opération de rapatriement de pas moins de 56 subsahariens en situation irrégulière, a été entamée en cours de cette semaine. Toutes les mesures nécessaires tant sur le plan humain que matériel, ont été prises par les pouvoirs publics, pour le rapatriement de tous ces ressortissants qui vivaient au niveau de différents quartiers et autres secteurs, relevant de la ville d’Oran et ses communes limitrophes.
Cette action a nécessité la mobilisation de tous les services sécuritaires à savoir, la sûreté nationale, la gendarmerie nationale, la protection civile, les services de wilayas, de la commune, la direction de la santé, la DAS et enfin, le CRA. Le transfert de ces ressortissants vers la frontière de la wilaya de Tamanrasset, s’est fait par la mobilisation de deux bus, où toutes les conditions étaient réunies.
Notons que toutes les opérations de rapatriement effectuées jusqu’à présent, se sont déroulées dans de bonnes conditions et dans le respect total des droits de l’homme et de la dignité humaine.