Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a fait état, mardi à Tipasa, de l’impression, au titre de la rentrée scolaire 2019-2020, de 50 millions de manuels scolaires, tous cycles confondus, et de leur distribution aux établissements éducatifs, via les différents centres relevant de l’Office National des Publications Scolaires (ONPS).
En marge d’une visite d’inspection dans la wilaya de Tipasa où il a inauguré et inspecté plusieurs structures relevant du secteur de l’Education, M. Belabed accompagné par le wali et la Directrice locale de l’Education, a indiqué que 50 millions de manuels scolaires, tous cycles confondus, ont été imprimés au titre de la rentrée scolaire 2019-2020, en plus d’un quota supplémentaire de 30 millions de livres, stocks de l’année dernière, assurant qu’ils seront à la disposition des élèves « dés le premier jour de la rentrée scolaire, prévue le 4 septembre ».
« Le livre scolaire est disponible et il n’y aura aucun manque ou pénurie », a affirmé le ministre, qui a relevé que les opérationsd’impression et de distribution des manuels scolaires aux établissements éducatifs avaient commencé « très tôt », à travers l’ensemble du territoire national.
« Le prochaine rentrée scolaire sera sereine au vu de nombreux indicateurs positifs et aux préparatifs en cours au niveau des différentes wilayas », a-t-il ajouté.
Soulignant que la liste des manuels scolaires comprend 22 livres pour les cycles primaire et moyen, minutieusement préparés, notamment ceux de la langue arabe, de l’éducation religieuse et d’histoire, le ministre a fait savoir que l’ensemble de ces livres avaient été soumis aux parties compétentes, habilitées à analyser et à vérifier leur contenu, tel le Haut Conseil de la langue arabe (HCLA), et d’autres instances relevant des ministères des Affaires religieuses et des wakfs et des Moudjahidine. Il a indiqué, dans ce contexte, que les réserves émises concernant le livre d’histoire ont été prises en considération.
En outre, M. Belabed a indiqué que « chaque livre a été soumis à l’étude d’une commission compétente relevant de l’Institut national de recherches en éducation (INRE), où il a été procédé au renforcement du contrôle des livres sensibles ayant trait à l’identité nationale afin d’éviter les erreurs commises par le passé ».
D’autre part, le ministre a évoqué la livraison d’équipements et de matériels techniques pour le raccordement des établissements éducatifs à l’Internet via le satellite algérien « AlcomSat 1 » au cours de l’année scolaire en cours (2019) à Tipasa et dans d’autres wilayas, ajoutant que l’opération se poursuivra graduellement pour englober l’ensemble des établissements éducatifs, et ce conformément à la convention signé avec le ministère de la Poste, des Télécommunications et des Technologies et du Numérique. Le ministre a rappelé que plus de 9 millions d’élèves devront rejoindre les établissements éducatifs lors la prochaine rentrée scolaire et que le secteur de l’Education devra prendre en charge plus de 36.000 élèves de la catégorie des personnes aux besoins spécifiques, soulignant que le Premier ministre l’a chargé de présider une commission interministérielle comportant, en sus du secteur de l’Education, les secteurs de la Santé, de la Formation professionnelle et de la Solidarité nationale.
Cette commission s’attèle à l’élaboration d’une circulaire interministérielle qui sera communiquée, dans les deux prochains jours, aux établissements éducatifs afin de faciliter l’intégration de cette catégorie dans le milieu éducatif, a-t-il précisé ajoutant que la circulaire engagera toutes les parties à s’acquitter de leurs tâches, et ce pour réaliser la complémentarité entre les secteurs pour une meilleure prise en charge de cette catégorie, qui est l’une des priorité de l’Etat.