Belmadani Hamza

Les habitants de l’est de la ville souffrent le martyr pour effectuer des déplacements ces derniers jours suite à la grève des bus loués par l’entreprise ETO auprès de la société Tahkout de couleur orange.
Ces bus assuraient les lignes (53-54-G1). L’absence de ces bus dont les receveurs et chauffeurs n’ont pas perçu leurs salaires est constaté depuis l’Aid El Adha. Ce qui a pénalisé largement les citoyens notamment ceux habitant le nouveau pôle urbain de Belgaïd notamment au niveau des cités 2000 et 5100 logements. Les citoyens devant l’absence des bus, étaient contraints à des dépenses supplémentaires pour les transporteurs clandestins.
Il fallait payer 100Da pour une place, afin de rejoindre Es-Seddikia. Les habitants de Belgaid demandent l’intervention rapide des services concernés afin de trouver une solution pour que le transport en commun revienne à sa situation normale dans cette partie de la ville qui a enregistré une grande expansion démographique, ces dernières années.