Belmadani Hamza

Après quelques jours de l’annonce de la nomination de l’ex-champion algérien de natation, Salim Iles, au poste de directeur général des Jeux méditerranéens 2021 d’Oran, une décision prise par le Premier ministre, Noureddine Bedoui sur proposition du ministère de la Jeunesse et des Sports Raouf Salim Bernaoui, le ministre a procédé ce mardi à l’installation officielle de Salim Iles, en qualité de directeur général des jeux qui remplace Mohamed El-Morro, ex-président de l’ASM Oran, installé par l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, en novembre 2018.
Le nouveau directeur général des jeux lors d’une courte déclaration à la presse, a dit espérer être à la hauteur de la confiance des autorités pour une bonne organisation de cet important événement sportif.
Pour sa part, M. Bernaoui lors d’une conférence de presse organisée au siège de la commission d’organisation des jeux méditerranéens 2021 situé sur le boulevard front de mer, a souhaité « bonne chance » au nouveau directeur et tout son staff. Le ministre a également installé ZhorGuidouche, ex-membre du Comité olympique et sportif algérien (COA), qui a été désignée en qualité de directrice chargée de l’administration et Arab Yassine en tant que directeur de la commission sportive.
Le Ministre de la Jeunesse et des sports s’est dit satisfait du taux d’avancement des préparatifs des jeux méditerranéens 2021 notamment en matière d’infrastructures. Il s’est dit optimiste que la ville d’’Oran puisse être un exemple pour toutes les wilayas du pays pour une bonne organisation de ces jeux, afin que l’Algérie puisse devenir un pôle sportif par excellence capable d’organiser de grands événements sportifs à l’échelle continentale et internationale.
Par ailleurs, le ministre a affirmé, que l’équipe nationale de football qui a gagné la coupe d’Afrique des nations dans sa dernière édition, est devenue un des acquis pour l’Algérie qui mérite d’être préservé.
En réponse aux questions des journalistes, dont celles liées « aux échos » concernant le départ de coach national, Djamel Belmadi, le ministre a indiqué durant sa visite à Oran, qu' »il faut qu’on soit conscient que ce qui a été réalisé par l’équipe nationale est l’un des acquis de la nation algérienne qui mérite d’être préservé et qui nécessite qu’on assure sa stabilité ». Il a estimé que cette allégation « n’est rien d’autre que du bruit, sans contenu, et une tentative vaine de ses détracteurs visant à créer des problèmes imaginaires au sein de l’équipe nationale qui a réalisé un exploit historique sous la houlette de Djamel Belmadi, un coach qui a démontré son haut niveau de professionnalisme ».
M. Bernaoui a appelé les médias et les utilisateurs de réseaux sociaux à participer à la préservation de ce « précieux » acquis national, ajoutant qu’ »il appartient à nous tous, de l’appuyer et de renforcer sa stabilité jusqu’à ce qu’il réalise plus de résultats et de succès ».Il a déclaré à ce propos : « nous aspirons à ce que Belmadi puisse réaliser d’autres exploits dans les compétitions internationales prochaines notamment se qualifier et réaliser des résultats en coupe du monde ». Le ministre a souligné, dans une conférence de presse, l’importance des taux d’avancement des travaux des projets de quatre stades de football, à l’instar de ceux d’Oran, de Baraki, de TiziOuzou et pour lesquels, il a été débloqué par l’Etat, près de 1,5 milliard de dollars, assurant que l’Algérie deviendra un pôle important en matière d’infrastructures sportives de qualité. Il a estimé, dans sa réponse à une question sur la possibilité pour l’Algérie d’abriter la coupe d’Afrique des nations, en remplacement d’un pays désigné, que ceci est « très possible » en raison de l’importance des infrastructures, relevant que l’Algérie dispose de structures « modernes » d’accueil et de transport.

« Oran, reste la mieux appropriée  pour abriter les jeux »

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. RaoufBernaoui, n’a pas caché sa satisfaction quant à l’avancement des préparatifs de la 19e session des Jeux méditerranéens, que doit abriter la ville d’Oran, il diar à ce propos ; « Nous sommes satisfait pour les délais en ce qui concerne la réalisation des infrastructures sportives. Sur le plan technique, nous pouvons assurer que nous sommes à l’aise», a-t-il indiqué lors de sa déclaration à la presse.
RaoufBernaoui, rappellera à cette occasion que la ville d’Oran a été choisie pour accueillir cette importante manifestation parce qu’elle est dotée, dit-il, d’importantes infrastructures sportives et a bénéficié d’autres projets d’envergure dans le secteur, dont le complexe olympique de Belgaïd qui va accueillir l’essentiel des compétitions, ainsi que de nombreuses opérations de mise à niveau des structures existantes qui vont renforcer son parc sportif. Il a salué aussi, les grands efforts déployés par le comité d’organisation, les autorités de la wilaya et l’Etat qui, selon lui, ont mis en œuvre de gros moyens pour obtenir cette organisation et réussir le rendez-vous de 2021. «Il faut être fier de ce qui est algérien et reconnaître les efforts mobilisés au profit du secteur des sports», a-t-il affirmé. Pour le représentant du gouvernement, la 19e session des Jeux méditerranéens à Oran va rehausser l’image des jeux. « A moins de 20 mois du lancement officiel de la 19e session des JM2021, nous sommes convaincus qu’Oran donnera l’exemple aux autres villes du pays qui nourriront des ambitions de concurrence et se porteront candidates pour abriter d’autres manifestations régionales ou internationales. Cela va contribuer à concrétiser la stratégie nationale qui vise à faire de l’Algérie un pôle du sport international par excellence dans de nombreuses disciplines», a-t-il tenu à préciser.