Belmadani Hamza

Une quantité de plus d’un million de mètres cubes d’eau potable a été consomméepar la population à Oran durant la veille et les deux jours de l’Aid El Adha, selon les chiffres révélés hier par la société de l’eau et de l’assainissement d’Oran (SEOR).
En effet, la consommation en eau potable durant la veille de cette fête religieuse a atteint 525.000 M3. Alors que durant les deux jours de l’Aid, cette quantité a dépassé les 600.000 M3 avec notamment 545.000 M3 pour la consommation domestique, et 60.000 M3 pour les zones industrielles et les administrations publiques.
Ce qui fait une moyenne de 200 litres par citoyens. Selon la SEOR, la quantité de l’eau distribuée durant la saison estivale avoisine quotidiennement 490.000 M3. Pour parer à toute perturbation durant l’Aid El Adha, un plan a été mis en place avec notamment des réserves de 450.000 M3. Ce qui représente un taux de 77% des réserves en eau potable de la capitale de l’ouest.
La Seor a fait savoir également que des perturbations de la distribution ont été enregistrées dans quelques régions. En affirmant que ces perturbations étaient dues à la grande consommation instantanée des eaux, ce qui entraine, une baisse du débit de l’eau ainsi qu’une basse pression dans les étages supérieurs des immeubles qui ne disposent pas de pompes. Parmi les causes également, figurent selon la Seor la vétusté des conduites d’approvisionnement dans quelques quartiers.
Ces conduites qui ont été rénovées dans quelques quartiers ces dernières années, mais une autres partie reste programmée prochainement.
Concernant le numéro vert de la société ouvert pour recevoir les doléances des citoyens, ce numéro « 3002 » a reçu 400 appels durant l’Aid El Adha, des appels qui concernaient dans la majorité des cas, un bas débit de l’eau notamment pour les habitants des étages supérieurs des immeubles. Notons que pour assurer l’alimentation en eau potable en H24, L’eau souterraine (source ; forage et puits) couvre seulement 1 % du volume mis à la distribution.
Ces dernières ont longtemps été synonymes d’eau propre répond naturellement aux nomes de potabilité. Ces eaux subissent uniquement une chloration et sont transférées vers les réservoirs de distribution. L’eau prélevée du oued Tafna ; des barrages Cheliff, Kerrada, Chatt El Hillal, et de la mer Sdem Mostaganem, Dune, Bousfer. El Maktaa et Kahrama est traitée au niveau deux types d’usine de production (traitement et dessalement ).
Plusieurs étapes de traitement sont nécessaires et variantes selon le types et la qualité d’eau pompée pour rendre cette eau potable.
Le réseau de distribution de wilaya d’Oran est un ensemble des conduites, des ouvrages et de la pièce hydraulique qui assure en tout temps une distribution d’eau suffisante pour le besoin des clients. L’ensemble des canalisations reparties sur une totalité 2947,8 Km avec différents diamètres et différents types de canalisation (PEHD, Fonte, Béton,).
Il existe également 133 chambres de sectorisation à travers la Wilaya d’Oran qui est équipée des différentes pièces hydrauliques les « data loggueurs », et comme le réseau de distribution est découpé en 117 secteurs isolés partiellement, ces chambres, sont les entrées d’eau permettant à la Seor de savoir le débit et la pression du secteur et ainsi la bonne gestion du réseau en matière de régulation de pression où la détection des casse et des fuites.