Boualem. Belhadri

Quand les élus locaux sont solidaires et animés de bonne fois, la volonté les imprègne et le bon vouloir de réussir, nonobstant les moyens dérisoires à leur portée, fait d’eux un collectif soudé décidé à concourir même si les chances de gagner ne sont pas les mêmes à la ligne de départ.
Ce que nous voulons de dire est l’œuvre de l’instance exécutive de la commune de Sidi Boumedienne, relevant de la daïra d’Ain El Arbaa (32km à l’est d’Ain Témouchent). Ce collectif a fait l’impossible pour défier à affronter témérairement toutes les difficultés pour y arriver bravement. Leur grand et seul soutien sont les citoyens, hommes et femmes qui ont brillé par leur comportement citoyen et leur dévouement à la bonne cause. Comme on sait la commission de wilaya, chargée de superviser le concours auquel ont été conviées les 28 communes que compte Ain Témouchent, avait au paravent pris connaissance de la situation qui prévalait au niveau de chaque localité candidate.
Celle-ci a établi une feuille de route comportant les éléments essentiels sur lesquels les candidates seront notées en matière d’hygiène et de salubrités publiques et embellissement du cadre de vie. Il faut le dire tout le mérite revient aux élus et aux citoyens qui ont travaillé d’arrache-pied durant toute la période des examens.
Ce type d’entente et de travail en concert est à souligner et constitue réellement un support merveilleux qui dénote le sérieux et le bon vouloir de réussir à tout prix. Ils ont mérité le trophée. Et avec cette cagnotte de plusieurs millions de dinars, les élus et les citoyens ont quelque chose dans la tête à faire. Bravo les élus ! Bon courage les nettoyeurs ! et tout le mérite est à la population.