Zitouni Mustapha

La conjoncture actuelle que traverse le pays, ne pouvait laisser indifférents de nombreux pays et leurs dirigeants politiques et pour cause, il est question de sommes d’argent colossales dont une partie dont ne cannait pas la consistance a été placée à l’étranger.

Et à propos de ces détournements en phase d’être transférés ou déjà placés dans de nombreux pays, il se trouve, une correspondance largement reprises à travers les réseaux sociaux, adressée par un député, membre de la Chambre des communes d’Ottawa (Ontario) au Canada.

Il sagit de Pierre-Luc.Dusseault, un des plus jeunes députés du Canada, lors de sa première élection, qui adresse un courrier a son ministre des Finances Francis Morneau, dans lequel, il fait part de la conjoncture actuelle qui prévaut en Algérie et qui semble préoccupante à ses yeux, en appelant son ministère à beaucoup de vigilance sur d’importantes sommes d’argent qui seraient envoyées au Canada et notamment au Québec. Le député expliquera que ces mouvements financiers sont majoritairement faits par la classe politique dirigeante algérienne actuelle qui se prépare à une exile imminent.

Sur la correspondance en question, il n’est pas fait mention de la date d’envoi de ce courrier, et on suppose qu’elle aurait été rédigée, durant les deux ou trois derniers mois.

En sa qualité de député, il informe son ministère des finances, en écrivant « vous avez le devoir de veiller à l’intégrité du régime financier canadien et lutter contre le blanchiment d’argent » un peu plus loin on pouvait lire, « je vous demande donc de porter une attention particulière aux transferts internationaux vers le Canada de sommes d’argents importantes en provenance d’Algérie .. »

« Le peuple algérien est inquiet que le départ de ses dirigeants se fasse en amenant avec eu en exile, des fonds publics »