Démission de Baba et installation d’un directoire Les Hamraouas maintiennent la pression

MCO

339

Z.M.

La colère ne s’est pas faite attendre chez les supporters du club- phare de la ville, le MC Oran, un premier rassemblement a été tenu en après-midi de ce dimanche, face au siège de la wilaya, un autre rassemblement de supporters a été constaté juste après El Iftar «la rupture du jeûne» durant la soirée de cette même journée de dimanche.

Les slogans et les banderoles étaient on ne peut plus clairs, le départ de ceux qui ont mené le Mouloudia au fond de l’abime dans lequel le club d’Oran se trouve.  Les supporters tenaient à faire comprendre à l’actuelle équipe dirigeante et sa tête, Belhadj dit Baba, président en poste depuis 05 années de partir immédiatement et non pas comme à chaque fin de saison, juste faire semblant de partir pour leurrer la galerie.

Il faut dire que les dernières déclarations du directeur de la DJS d’Oran, Gharbi Badreddine, laissaient entendre la fin de mission de l’actuel Président du MCO et qu’il était sur le départ, contraint par la situation catastrophique dans laquelle se trouve le club, ceci sans parler des finances et de la gestion qui risquent de faire scandale, si elle venait à être contrôlée (chose qui ne se fait pas dans les clubs de foot algériens.)

Ainsi,  dans ce cadre, les choses se sont précipitées et l’ère Ahmed Belhadj, dit « Baba », au MC Oran a officiellement pris fin, après 05 ans de règne. Sa démission a été acceptée par l’assemblée générale des actionnaires de ce club, tenue à Oran, dans la nuit de dimanche à lundi.

Cette assemblée, qui allait être reportée, a eu finalement lieu sur insistance des autorités locales, soucieuses de remettre rapidement de l’ordre dans la maison, indique-t-on dans les milieux de cette formation.

Cependant, la succession de Belhadj n’a pas été tranchée.

Une délégation composée de 03 membres, tous ayant présidé par le passé le Mouloudia, à savoir: Youcef Djebbari, Tayeb Mahiaoui et Larbi Abdelilah, a été désignée pour l’occasion, afin de prendre attache avec les responsables de la société Hyproc Shipping Company, pour tirer au clair l’avenir du protocole d’accord signé par cette filiale de Sonatrach avec le club-phare de la capitale de l’Ouest.

Le MCO vient de sortir d’une saison tumultueuse au terme de laquelle l’équipe a failli rétrograder en Ligue 2 dans un scénario semblable à celui de 2008. Cela a provoqué l’ire des supporters de cette formation, sortis dans la rue en grand nombre, quelques heures avant l’assemblée des actionnaires, pour revendiquer « un changement radical à tous les niveaux dans le club ».

Ils espèrent notamment placer le MCO sous le giron d’Hyproc qui, depuis la signature du protocole d’accord avec la direction oranaise, en janvier dernier, n’a pas fait un autre pas dans le sens de sa matérialisation.

Cette situation a plongé la galerie oranaise dans le doute, et la démission de Belhadj n’a pas tempéré ses ardeurs.

En effet, à l’issue de l’assemblée des actionnaires, certains fans ont poursuivi leur mouvement de protestation, en fermant la route près de l’hôtel Sheraton qui a abrité l’assemblée générale, pour protester contre les 03 anciens présidents, désignés pour négocier l’éventuelle venue d’Hyproc. Ils ont notamment réclamé l’intervention du wali, pour remettre le club qui n’a plus goûté à la joie des consécrations depuis 1996, sur de bons rails.

Les actionnaires de la société sportive par actions (SSPA) devraient se réunir à nouveau le 08 juin prochain, pour prendre les décisions qui s’imposent à la lumière des suites à réserver aux démarches entreprises par Djebbari et ses pairs en direction d’Hyproc, a-t-on indiqué à l’issue du conclave.