R.N

Le groupe parlementaire du parti du Front de libération nationale (FLN) a convenu de suspendre « toutes les activités de ses structures » au niveau de l’Assemblée populaire nationale (APN), et ce jusqu’au « retrait » de son président, Mouad Bouchareb, de son poste, a indiqué mardi un communiqué de ce groupe parlementaire.

« Etant donné l’entêtement du président de l’APN en passant outre les instructions de la direction du parti, il a été convenu de suspendre toutes les activités des structures relevant du groupe parlementaire du FLN à l’APN, et ce jusqu’à ce qu’il se retire de son poste », lit-on dans un communiqué rendu public au terme de la réunion des membres de bureau du groupe parlementaire du FLN avec les vice-présidents, les présidents des commissions permanentes et leurs vice-présidents et les décideurs, présidée par Khaled Bouriah, président du groupe, et consacrée à l’examen des derniers développements ayant suivi le communiqué rendu public lundi par le groupe parlementaire dans lequel le président de l’APN avait été appelé à l’impératif de se retirer et d’aller dans le sens de ce que revendique le Hirak, en application des décisions et orientations de la direction politique du parti ». Sur les réseaux sociaux a été diffusée la vidéo d’une incursion du bureau de Mouad Bouchareb, qui a été sommé de quitter le lieu par les mêmes personnes qui se sont retournées, contre son prédécesseur et l’ont installé à sa place haut la main dans l’hémicycle comme à leur habitudes. Le scénario FLN reprend !