R.N

Les recettes douanières de l’Algérie se sont établies à 267,33 milliards (mds) de dinars durant le 1er trimestre 2019, contre 251,02 mds dinars à la même période de l’année précédente, en hausse de 6,5%, selon la Direction générale des douanes (DGD).

Cette amélioration des recettes douanières s’explique, selon la même source, par l’accroissement de la valeur des importations exprimées en dinar algérien, alors que la valeur de ces importations libellées en devise (dollar) a connu une légère baisse de (-0,83%) par rapport à la même période de comparaison, engendrée par l’appréciation de la cotation dollar/dinar.

En effet, les importations ont totalisé 1.323,35 mds de dinars (11,15 milliards usd) durant les trois premiers mois de l’année 2019, contre 1.283,24 mds de dinars (11,25 mds usd) durant le 1er trimestre de 2018, soit une évolution de (+3,12%) de la valeur en dinars des importations. 85,72% de ces recettes ont été affectées au budget de l’Etat, à hauteur de 229,17 mds de dinars, contre 218,15 mds dinars, soit une hausse de plus de 5% par appaort à la même période de l’année 2018. Par ailleurs, La part des recettes allouées à la Caisse de garantie et de solidarité des collectivités locales (CGSCL) est de près de 23,25 mds dinars, celles destinées à la Caisse Nationale des Retraites (CNR) se sont établies à 13,22 mds de dinars, contre 9,43 mds de dinars, enregistrant ainsi une en hausse de près de 40,2%. Les recettes destinées aux Comptes d’affectation spéciales (CAS), ont également enregistrées une hausse par apport à l’année écoulée, de l’ordre de 26,08%. Les recettes attribuées à la CAS, sont de prés de 1,42 md de dinars. Les recettes affectées aux communes ont totalisé 286 millions de dinars, contre 394 millions de dinars, en baisse de plus de 27,5% par rapport à la même période en 2018.