Z.M.

La commune de Benfréha, relevant de la daïra de Gdyel, semble être figée dans une autre époque révolue pour bon nombre d’Algériens, cette institution exige la carte d’électeur pour la constitution d’un dossier pour l’inscription à l’opération de circoncision initiée par la DAS au profit des nécessiteux.

Décidément, les réflexes de la bureaucratie sont durs à dépasser. Et pour cause. Les services de la commune de Benfréha, dans un communiqué affiché à l’attention de la  population en date 14 mai 2019, pour les familles intéressées par l’opération de circoncision, doivent déposer un dossier auprès de l’APC et le dossier doit contenir en plus d’un extrait de naissance et d’une carte d’identité, les inscrits doivent aussi fournir une carte de vote tel que mentionné dans le communiqué officiel et paraphé par le président d’APC.

Même si cette carte de vote était toujours exigée, en quoi elle servirait pour une opération de circoncision, pour un enfant de 03 à 04 ans.

Les services communaux de l’APC de Benfréha devraient s’actualiser dans leur mode fonctionnement, la carte de vote n’a pas à être exigée pour tel ou tel dossier, encore moins pour un acte de circoncision.

Après avoir eu vent de cette malencontreuse situation, les services de la wilaya ont dans un communiqué expliqué que la demande de la carte de vote a été une simple erreur de la part des services de la commune de Benfréha et instruction a été donnée pour éliminer cette pièce du dossier à fournir pour la circoncision de leurs enfants.