Z.M.

La solidarité et le partage font partie intégrante des us et coutumes des familles oranaises comme toutes les familles algériennes, ces actes de piété  et du vivre ensemble ont leur particularité durant le mois sacré de Ramadan et comme chaque année depuis toujours, les tables de repas sont dressées à travers tous les quartiers de la ville et à travers toutes les communes de la wilaya.

Simples passants «Abiressabil» ou nécessiteux, ou encore des ouvriers et travailleurs sans familles sont reçus par les jeunes bénévoles, insérés en associations ou en groupes de quartiers, ou encore inscrits au Croissants Rouge Algérien qui organise aussi ces repas de rupture de jeûne durant ce mois sacré.

Dans des restaurants, ou dans des locaux aménagés, ou par temps favorable comme c’est le cas pour ce mois de mai, les tables sont dressées à même la rue, pour accueillir dans la chaleur de la convivialité tous les passants désireux partager un repas chaud complet. Car, il faut le préciser, les bénévoles et depuis des années ne se sont jamais limités dans de simples portions de repas, bien au contraire, les repas servis, sont des plus copieux et des plus consistants de l’entrée, jusqu’aux desserts et gâteaux.

Sur le Boulevard Mohamed V face au marché Michelet, ou au niveau de la Place des Victoires, sous les arcades, les jeunes ne ménagent pas d’efforts, pour commencer le rituel des préparatifs de l’installation des tables et chaises jusqu’au  service de repas au moment de la rupture du jeûne à l’appel de la prière du « Maghrib.»

Un nouvel échange est aussi apparu depuis ces dernières années et qui se renouvelle cette année, c’est l’échange entre mouvement associatif, comme c’est le cas de ces bénévoles de la ville de Ghardaia qui sont reçus à Oran, en qualité de bénévoles et notamment avec leur savoir-faire et leur rigueur dans les actions humanitaires. Ils accompagnent les bénévoles du bureau d’Oran du Croissant Rouge Algérien.

Un échange et une entraide qui donnent  plus de chaleur aux actions de solidarité au profit des démunis et des nécessiteux.

Le CRA d’Oran, a été accompagné cette année par un partenaire de téléphonie mobile, avec l’ouverture de cantines pour el Iftar et ce, tout au long du mois de Ramadhan.

Un partenariat à la dimension citoyenne en ce mois sacré de Ramadhan, en organisant en partenariat des repas quotidiens dans ses cantines au profit de jeûneurs parmi les passagers, les ouvriers, les nécessiteux et ceux qui se trouvent loin de leurs familles.

Le mois sacré reste une occasion de choix, pour mettre en avant les valeurs d’unité, de solidarité et d’entraide du peuple algérien.

L’action de bienfaisance ne se limite pas aux seuls repas offerts durant el Iftar, mais les associations caritatives, assurent aussi, le rituel de la circoncision aux enfants issus de familles démunies, au-delà de la prise en charge médicale, l’habit traditionnel est fourni comme l’est, le vêtement de l’Aïd Seghir au profit des filles et garçons.

Des opérations de collecte de sang sont aussi organisées notamment au profit des enfants cancéreux d’El Hassi.